Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Une famille ultra-orthodoxe malmène des soldates israéliennes dans un train

Le chef du parti Yahadout HaTorah a condamné l'incident en déclarant que "ce comportement n'est pas représentatif des personnes observant la Torah" ; l'armée n'a pas encore réagi

Capture d'écran d'une vidéo dans laquelle des soldats israéliens sont malmenés par une famille ultra-orthodoxe dans un train, diffusée par la Douzième chaîne, le 8 août 2023. (Crédit : La Douzième chaîne ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Capture d'écran d'une vidéo dans laquelle des soldats israéliens sont malmenés par une famille ultra-orthodoxe dans un train, diffusée par la Douzième chaîne, le 8 août 2023. (Crédit : La Douzième chaîne ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Une famille ultra-orthodoxe, comprenant de jeunes enfants, a insulté un groupe de soldates voyageant dans un train. Des images ont été diffusées mardi.

Une partie a été filmée par les soldates. La Douzième chaîne a flouté l’identité des personnes impliquées.

Le média a indiqué que les « agresseurs » appartenaient tous à une même famille, sans préciser quand cela avait eu lieu, ni où le train se rendait.

Sur la vidéo, on entend des membres du groupe scander : « Nous mourrons et ne serons pas enrôlés. Nous irons en prison et pas à l’armée. »

« Attendez, comment ça on peut emmener des chiens dans le train ? Comment font-ils pour monter ? », demande un jeune garçon.

Une femme lui répond. « Une société de nettoyage a apporté la benne à ordures et a déversé toutes les poubelles ici. Qu’est-ce que vous ne comprenez pas ? »

Un garçon dit alors au reste du groupe de « se calmer, elle [la soldate] pleure ».

Un autre dit : « Enlevez cette odeur de poubelle d’ici ».

Une femme passe ensuite devant les soldats, se couvrant les yeux en disant « pas besoin de voir une shiksa », terme péjoratif désignant une femme non-juive.

Tsahal  n’a pas encore commenté l’incident.

Le ministre du Logement et de la Construction, Yitzchak Goldknopf, chef du parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah, a condamné l’incident en déclarant que « ce comportement n’est pas représentatif du public observant la Torah ».

De nombreux membres de la communauté ultra-orthodoxe refusent de faire leur service militaire obligatoire qui s’applique pourtant à la majorité des Israéliens, et la communauté a historiquement bénéficié d’exemptions générales de l’armée en faveur d’études religieuses.

Ces dernières années, plusieurs incidents se sont produits au cours desquels des soldats ont été physiquement agressés par des membres de la communauté haredi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.