Une femme juive devant bientôt témoigner a été retrouvée poignardée à Francfort
Rechercher

Une femme juive devant bientôt témoigner a été retrouvée poignardée à Francfort

La femme aurait été impliquée dans l'invention d'une histoire de "violences sexuelles" de "viols massifs et abus" par des "étrangers" au Nouvel An 2017 à Francfort

La synagogue Westend de Francfort, en Allemagne. (Crédit : Wikimedia Commons)
La synagogue Westend de Francfort, en Allemagne. (Crédit : Wikimedia Commons)

La police n’avait trouvé aucune preuve de l’incident et Irina A. n’était même pas dans la ville à ce moment-là.

Vendredi, la police a arrêté l’homme accusé du faux rapport établi avec elle – identifié publiquement comme Jan. M, restaurateur de 50 ans – tel un suspect dans le meurtre.

Un homme promenant son chien dans le parc de Nidda à 6h30 du matin a découvert mercredi le corps taché de sang d’Irina A., qui dirigeait une entreprise immobilière et une affaire de bijouterie, selon des déclarations. Une autopsie a confirmé qu’elle a été assassinée. Ses bijoux et son sac à main étaient manquants. L’attaque aurait laissé son visage méconnaissable. Sa Mercedes blanche a été trouvée plus tard garée à proximité.

Les reportages ont identifié Irina A. comme membre de la communauté juive de Francfort. Des photographies montrent qu’elle portait un pendentif étoile de David en argent. Un profil Facebook qui était apparemment le sien a été changé en «compte commémoratif. Parmi ses nombreux amis, on trouve le restaurateur Jan. M.

En utilisant des enregistrements de téléphones portables, la police aurait amené l’homme prés du lieu du crime. Des traces de son sang auraient également été trouvés à cet endroit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...