Une firme israélienne contribue à la première image de l’atmosphère du soleil
Rechercher
DES ISRAELIENS AU SOLEIL

Une firme israélienne contribue à la première image de l’atmosphère du soleil

TowerJazz a déclaré avoir travaillé avec une ONG pour développer une technologie d’imagerie pour le gouvernement américain

Une image de l'atmosphère du soleil de la mission Parker Solar Probe de la NASA, capturée le 28 novembre 2018 (Crédit : NASA via Twitter)
Une image de l'atmosphère du soleil de la mission Parker Solar Probe de la NASA, capturée le 28 novembre 2018 (Crédit : NASA via Twitter)

L’entreprise israélienne TowerJazz a déclaré avoir travaillé avec une organisation à but non lucratif pour développer une technologie d’imagerie pour le gouvernement américain

La première image que la NASA capturée à l’intérieur de l’atmosphère du soleil le 8 novembre a été prise à l’aide de capteurs développés en Israël.

La sonde télescopique solaire Parker, grande comme une voiture et qui a coûté 1,3 milliard d’euros, a été équipée de capteurs mis au point par l’entreprise israélienne Towerjazz en collaboration avec SRI International, un centre de recherche indépendant et à but non lucratif, a annoncé mercredi le site internet spécialisé dans la technologie NoCamels.

En s’approchant plus près du soleil que n’importe quel vaisseau spatial dans l’histoire, le but de la sonde inhabitée est de dévoiler les secrets de la couronne, l’atmosphère spécifique qui entoure le soleil.

« TowerJazz travaille avec SRI depuis plusieurs années pour développer des technologies adaptées afin d’assister les applications d’imagerie du gouvernement américain », avait noté l’entreprise israélienne de technologie en octobre.

« Nous sommes vraiment satisfaits de voir le travail d’équipe fonctionner dans cette aventure fantastique de la NASA ».

Non seulement la couronne est 300 fois plus chaude que la surface du soleil, mais elle projette des plasmas et particules énergiques puissantes qui peuvent créer des tempêtes spatiales géomagnétiques. Celles-ci peuvent provoquer des problèmes sur Terre en perturbant le réseau électrique.

Ces irruptions solaires ne sont pas bien comprises par les scientifiques. En savoir davantage sur le vent solaire et les tempêtes de l’espace pourrait aider à protéger des futurs explorateurs spatiaux dans leur voyage vers la Lune ou Mars.

La sonde est protégée par un bouclier thermique ultra-puissant de seulement 11,43 centimètres d’épaisseur.

Le bouclier thermique est construit pour supporter des radiations 500 fois plus puissantes que les radiations du soleil sur Terre.

Même dans une zone où les températures peuvent atteindre plus de
555 000 degrés Celsius, les rayons du soleil devraient chauffer le bouclier autour de 1 371 degrés Celsius.

Le but de la sonde solaire Parker est de réaliser 24 passages à travers la couronne pendant sa mission de sept ans.

Son approche finale – a seulement 6,1 millions de kilomètres de la suface du Soleil – doit se produire en 2041, selon la NASA.

Les outils à bord mesureront des particules de haute énergie associées aux irruptions de masse de la couronne, tout comme le changement du champ magnétique autour du soleil.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...