Rechercher

Une Israélienne reçoit une facture d’électricité erronée de 2 M de shekels

Yafit de Rosh Haayin a ri sur le fait que le montant était dû au fait qu'elle a laissé la climatisation allumée longtemps ; la compagnie d'électricité admet une "erreur humaine"

Image illustrative d'un ouvrier d'Israel Electric Corporation hissé par une grue sur un poteau électrique pour effectuer des travaux de maintenance, à l'extérieur de Jérusalem, le 10 juin 2013. (Crédit : Flash 90)
Image illustrative d'un ouvrier d'Israel Electric Corporation hissé par une grue sur un poteau électrique pour effectuer des travaux de maintenance, à l'extérieur de Jérusalem, le 10 juin 2013. (Crédit : Flash 90)

Une femme de Rosh Haayin a failli tomber de sa chaise en lisant sa plus récente facture d’électricité, qui lui a facturé 2 947 671, 97 shekels pour les deux derniers mois.

« Mon mari a failli avoir une crise cardiaque ! » a déclaré Yafit à la Douzième chaîne mercredi.

Mais lorsqu’elle a réalisé qu’un montant aussi élevé devait être le résultat d’une erreur de la Compagnie israélienne d’électricité, Yafit a fini par en rire.

« Nous avons plaisanté en disant que nous avions oublié d’éteindre le chauffe-eau », a-t-elle déclaré.

Yafit a partagé une photo de la facture sur un groupe Facebook plébiscité par les femmes israéliennes avec la légende suivante : « et ceci, mes amis, est ce qui arrive quand on laisse la climatisation allumée tout l’été dans ma maison à Rosh Haayin. » La publication est devenue virale et a recueilli des milliers de likes et de réactions.

C’est ainsi qu’un représentant de la Compagnie israélienne d’électricité a contacté Yafit. « L’employée a cru que je me moquais d’elle », dit-elle.

Après s’être rendu compte que le chiffre figurant sur la facture était bien de près de trois millions de shekels, le représentant du service clientèle a corrigé l’erreur dans le système de la compagnie et a adressé une nouvelle facture à la famille.

Un communiqué de la Compagnie israélienne d’électricité a déclaré que la facture astronomique était le résultat d’une « erreur humaine ».

La Compagnie a ensuite souligné que les prix de l’électricité en Israël sont inférieurs à ceux pratiqués en Europe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...