Une Israélienne revient sur sa chute avec son bébé pour courir vers un abri
Rechercher

Une Israélienne revient sur sa chute avec son bébé pour courir vers un abri

Vera Diglov a eu quelques secondes seulement pour décider de quel enfant il fallait d'abord mettre en sécurité

Vera Diglov raconte sa chute avec sa petite fille nouveau-née dans les bras alors qu'elle courait vers un abri antiaérien lors d'une attaque à la roquette à Sdérot, le 2 février 2020 (Capture d'écran : Treizième chaîne)
Vera Diglov raconte sa chute avec sa petite fille nouveau-née dans les bras alors qu'elle courait vers un abri antiaérien lors d'une attaque à la roquette à Sdérot, le 2 février 2020 (Capture d'écran : Treizième chaîne)

Une mère a raconté comment elle avait utilisé son corps pour protéger son enfant nouveau-né, une petite fille, alors qu’elle se précipitait vers un abri anti-aérien au cours d’une attaque à la roquette à Sdérot, la semaine dernière.

La petite fille, âgée seulement de trois semaines, a été hospitalisée avec des blessures modérées à la tête après l’incident qui s’est déroulé dans les escaliers du domicile familial.

« J’ai réalisé en quelques secondes que j’allais tomber en avant avec ma fille alors j’ai retourné mon corps et je suis tombée en tenant ma fille entre mes mains », a confié Vera Diglov à la Treizième chaîne, dimanche.

« A ce moment-là, je n’avais pas réalisé qu’elle avait été blessée parce que si elle pleurait, j’étais moi aussi blessée et j’avais des vertiges, » a-t-elle expliqué.

« Nous avons couru vers l’abri et je l’ai mise dans la poussette pendant une minute parce que j’avais l’impression que je n’arriverais pas à la tenir. Puis j’ai réalisé que j’étais blessée et j’ai dit à mon mari d’appeler une ambulance ».

Des batteries anti-missiles du Dôme de fer interceptent des roquettes venant de Gaza et ciblant Sderot, le 26 novembre 2019. (Crédit : Hadashot Bitachon Sadeh)

Le bébé a été hospitalisé et Diglov prise en charge pour des blessures légères.

Elle a précisé au média, la semaine dernière, que c’était la première fois que les sirènes d’alarme s’activaient depuis la naissance de sa dernière.

« Nous avons trois enfants et je ne savais pas qui je devais prendre avec moi d’abord. J’ai attrapé le bébé et nous avons couru dans l’escalier. J’ai glissé avec la petite entre les mains, nous nous sommes toutes les deux blessées à la tête », a continué Diglov.

Les tensions entre Israël et Gaza se sont accrues au cours des dernières semaines après plusieurs mois de calme relatif.

Les craintes concernant une escalade de la violence à Gaza et en Cisjordanie, suite à la révélation du plan de paix jugé pro-Israël – se sont considérablement renforcées ces derniers jours.

La semaine dernière, l’armée israélienne a annoncé le déploiement de soldats supplémentaires près de Gaza et en Cisjordanie.

Les leaders palestiniens ont, depuis le début, catégoriquement rejeté le plan de paix.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...