Une journaliste marocaine expulsée du Liban pour avoir visité Israël
Rechercher

Une journaliste marocaine expulsée du Liban pour avoir visité Israël

Le Liban, comme plusieurs autres pays arabes, interdit d’entrée sur son territoire toute personne ayant auparavant visité l'État hébreu

Vue de nuit de l'aéroport International de Beyrouth. (Crédit photo : CC BY-SA 3.0 / Wikipédia)
Vue de nuit de l'aéroport International de Beyrouth. (Crédit photo : CC BY-SA 3.0 / Wikipédia)

Samedi dernier, la journaliste marocaine Nora Fouari, qui travaille pour le journal Assabah, a été interdite d’entrée au Liban en raison du sticker collé au dos de son passeport, indiquant qu’elle s’était rendue auparavant en Israël, a-t-elle expliqué dans un message sur son profil Facebook.

Dans ses messages, elle explique avoir été soumise à un long interrogatoire, avant d’être reconduite vers Istanbul depuis l’Aéroport international de Beyrouth – Rafic Hariri.

Si Nora Fouari admet avoir oublié d’enlever ce sticker collé sur son passeport, elle explique que celui-ci ne l’a pas empêché « d’entrer dans certains pays arabes où la même loi s’applique ».

Le Liban, comme l’Arabie saoudite, la Syrie, le Soudan ou encore le Yémen, interdit d’entrée sur son territoire toute personne ayant auparavant visité Israël. Consciente du problème, les autorités israéliennes ont cessé de tamponner les passeports de visiteurs étrangers d’un visa israélien, fournissant à la place un papier volant.

الأمن بمطار رفيق الحريري ببيروت يمنعني من دخول الأراضي اللبنانية بسبب زيارة سابقة الى إسرائيل… قضيت الليلة في غرفة…

פורסם על ידי ‏‎Nora Fouari‎‏ ב- יום שבת, 23 במרץ 2019

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...