Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Une pièce de Ionesco interrompue à Tel Aviv au motif qu’elle critiquait Netanyahu

Convaincu que la pièce de 1962, sur un roi s'accrochant au pouvoir, évoque le Premier ministre, un spectateur crie au scandale, le public lui répond en scandant "démocratie"

Un chahuteur interrompt la représentation d'Exit the King au théâtre Cameri à Tel Aviv le 11 août 2023. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)
Un chahuteur interrompt la représentation d'Exit the King au théâtre Cameri à Tel Aviv le 11 août 2023. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)

Une représentation à Tel Aviv de la pièce Le roi se meurt a été interrompue à plusieurs reprises vendredi, les chahuteurs ayant interprété ce drame issu du théâtre de l’absurde et écrit il y a plus de soixante ans, comme une critique du gouvernement actuel ; leurs protestations ont été couvertes par le public scandant « Démocratie ».

La célèbre pièce d’Eugène Ionesco, écrite en 1962, raconte l’histoire d’un monarque vieillissant qui refuse d’accepter qu’il a perdu le contrôle de son royaume et qu’il est sur le point de mourir. Une grande partie de la pièce met en scène sa femme et son médecin qui tentent, en vain, de le convaincre d’accepter son destin.

Plusieurs spectateurs du théâtre Cameri n’ont pas apprécié la thématique de la pièce, estimant apparemment qu’elle servait à dresser le portrait du Premier ministre Benjamin Netanyahu qui, selon ses opposants, s’accroche au pouvoir malgré le fait qu’il ait perdu tout contrôle sur son destin politique après 15 ans au poste de Premier ministre.

« Vous exagérez. Vous transformez cette pièce en outil politique », a crié l’un des chahuteurs.

En réponse, l’acteur Rami Baruch a plaisanté : « Et attendez de voir le deuxième acte : il est encore plus philosophique ! »

« Tu crois que [les partisans de Netanyahu] ne sont pas très philosophes ? », a répliqué un autre chahuteur.

C’est alors qu’une grande partie du public, agacé par les chahuteurs, s’est mise à scander « honte » et « démocratie », des mots fréquemment scandés lors des manifestations contre la refonte judiciaire du gouvernement.

Les acteurs ont repris la pièce, mais ont été interrompus à plusieurs reprises avant que l’ordre ne soit rétabli ; ils ont dialogué avec le public à plusieurs reprises.

« Lorsque les choses se sont calmées, nous avons tenté de continuer, mais nous ne pouvions pas », a déclaré plus tard Baruch aux informations de la Douzième chaîne. « Je me suis tourné vers l’une des chahuteuses et lui ai demandé comment elle voulait que cela se termine ».

L’incident témoignait de la nature extrêmement tendue du discours social et politique face aux progrès de la refonte du système. Les textes de Ionesco sont souvent utilisés dans le discours politique en Israël : un terme en hébreu moderne désignant une personne qui se conforme à la pensée collective est tiré de sa pièce Rhinocéros.

Le théâtre Cameri a défendu la décision de produire une adaptation de Le roi se meurt, soulignant que la pièce a été écrite il y a des dizaines d’années dans un autre pays et dans une autre langue.

« C’est un classique remarquable et complexe qui s’applique à n’importe quelle époque et à n’importe quel lieu », a déclaré le théâtre Cameri.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.