Une roquette de Gaza tombe près de Beer Sheva après la visite de Netanyahu
Rechercher

Une roquette de Gaza tombe près de Beer Sheva après la visite de Netanyahu

La roquette est tombée dans une zone dégagée sans faire de dommages ni de blessés ; aucune alarme n'a retenti

Des traces de fumée d'une roquette tirée par des terroristes palestiniens visibles depuis la bande de Gaza, le 24 février 2020. (Crédit : Mahmud Hams / AFP)
Des traces de fumée d'une roquette tirée par des terroristes palestiniens visibles depuis la bande de Gaza, le 24 février 2020. (Crédit : Mahmud Hams / AFP)

Une roquette a été lancée mardi soir depuis la bande de Gaza vers le sud d’Israël alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu y faisait une tournée dans le cadre des élections législatives en cours dans le pays, a annoncé l’armée israélienne.

« Une roquette a été tirée depuis Gaza vers le territoire israélien », a indiqué l’armée dans un message à la presse. Contactée par l’AFP, une porte-parole de l’armée a précisé que le projectile s’était abattu dans un terrain vague dans le sud du pays.

Peu avant ce tir, non revendiqué pour le moment, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu se trouvait dans la ville de Beer Sheva, situé à une cinquantaine de kilomètres de la bande de Gaza, dans le désert du Neguev (sud), pour appeler la population locale à voter pour lui pour les législatives de mardi.

Au cours de la campagne pour les législatives, les quatrièmes en mois de deux ans en Israël, M. Netanyahu a tenté une offensive de charme envers la population bédouine du Néguev, et s’est rapproché aussi de Mansour Abbas, chef d’un parti arabe local.

Lors des élections de septembre 2019, le Jihad islamique, second mouvement terroriste de la bande de Gaza, après le Hamas qui dirige cette enclave, avait tiré une roquette en direction d’un meeting en Israël du Premier ministre.

Cette frappe n’avait pas atteint le rassemblement, mais avait forcé l’évacuation d’urgence de M. Netanyahu. Deux mois après cet incident, l’armée israélienne avait lancé une opération ciblée contre Baha Abou al-Ata, commandant du Jihad islamique considéré comme responsable de ce tir de roquette.

Dans la foulée de l’assassinat ciblé de son commandant, le Jihad islamique avait lancé des centaines de roquettes vers Israël qui avait répliqué avec des frappes contre ce territoire palestinien de deux millions d’habitants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...