Une soldate hospitalisée dans un état grave suite à un malaise sur sa base
Rechercher

Une soldate hospitalisée dans un état grave suite à un malaise sur sa base

L’hôpital a affirmé qu’elle se trouvait maintenu en soins intensifs mais dans un état stable ; la cause de son malaise n’est pas connue

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des soldats du bataillon mixte des Lions de la vallée du Jourdain participent à un exercice dans la base militaire de Tzéélim, le 5 février 2018 (Judah Ari Gross / Times of Israël)
Des soldats du bataillon mixte des Lions de la vallée du Jourdain participent à un exercice dans la base militaire de Tzéélim, le 5 février 2018 (Judah Ari Gross / Times of Israël)

Une soldate a été hospitalisée dans un état grave après avoir fait un malaise sur une base militaire dans le sud du pays, a indiqué l’armée dans un communiqué.

Les médias israéliens ont rapporté que l’incident s’était produit sur la base militaire de Zikim, à proximité de la bande de Gaza. La cause de son malaise n’était pas connue dans l’immédiat, mais celui-ci s’est produit alors qu’Israël traverse une vague de chaleur.

Les ambulanciers du Magen David Adom et les médecins de l’armée ont assisté la soldate dans un premier temps, avant de la conduire au Centre médical de Barzilai à Ashkelon.

« A l’hôpital, la soldate a été soignée par une équipe de différents spécialistes et son état s’est stabilisé après des soins intensifs. Après des radios et un diagnostic, elle a été transférée, toujours dans un état grave, à l’unité de soins intensifs », a rapporté la chaîne d’information Hadashot, citant un communiqué de l’hôpital.

En octobre, une femme soldat détenue dans une prison militaire est décédée suite à un malaise.

Le journal Haaretz avait alors rapporté que l’armée avait ouvert une enquête sur la possibilité que la soldate – qui avait été emprisonnée le 18 septembre pour des suspicions de vente de drogue sur sa base – n’ait pas reçu les soins médicaux dont elle aurait dû bénéficier après qu’elle s’était plainte auprès d’un médecin de l’armée de douleurs thoraciques et de diarrhée la veille de son malaise.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...