Une start-up veut développer un appareil qui mesure la pression sanguine au doigt
Rechercher

Une start-up veut développer un appareil qui mesure la pression sanguine au doigt

BiPS Health travaille sur un bracelet qui surveille en continue ces paramètres vitaux

L'appareil de BiPS qui permet la surveillance continue de divers paramètres vitaux, y compris la pression sanguine, la saturation en oxygène du sang, le taux de respiration et la fréquence cardiaque (Crédit : Autorisation)
L'appareil de BiPS qui permet la surveillance continue de divers paramètres vitaux, y compris la pression sanguine, la saturation en oxygène du sang, le taux de respiration et la fréquence cardiaque (Crédit : Autorisation)

La start-up basée à Tel Aviv BiPS Health veut changer la façon dont les signes vitaux des patients sont surveillés dans les hôpitaux et à domicile.

L’entreprise développe un dispositif médical permettant la surveillance constante de divers paramètres vitaux, y compris la pression artérielle, la saturation en oxygène sanguin (SpO2), la fréquence respiratoire et la fréquence cardiaque. L’accessoire est un bracelet attaché à deux embouts pneumatiques courts avec des capteurs. Le bracelet et les capteurs peuvent analyser régulièrement les informations obtenues, a indiqué Ran Keren, le PDG de BiPS, lors d’une interview téléphonique.

L’objectif est de remplacer le suivi actuel effectué par les infirmières dans les hôpitaux. À l’heure actuelle, 80 % des patients hospitalisés en Israël et dans le monde entier ne sont pas surveillés en permanence, mais seulement en moyenne toutes les huit heures, une fois par cycle de soins infirmiers.

Des études montrent que 50 à 70 % des cas de détérioration du patient peuvent être prévus des heures avant qu’ils ne se produisent. Le nouveau dispositif permettra une surveillance continue et accrue de la tension artérielle et d’autres indicateurs vitaux, a déclaré Keren, et atténue également la pression mis sur le personnel infirmier.

La technologie « améliorera considérablement le traitement et la capacité de détecter la détérioration de l’état du patient avant qu’elle ne se produise réellement », a-t-il déclaré.

BiPS, le gagnant du concours Trendlines. De gauche à droite: Yuval Almougi, vice président de New Ventures, Trendlines Medical; Steve Rhodes, président et chef de la direction de Trendlines; Ran Keren, PDG de BiPS (Crédit : Autorisation Louiz Green)
BiPS, le gagnant du concours Trendlines. De gauche à droite: Yuval Almougi, vice président de New Ventures, Trendlines Medical; Steve Rhodes, président et chef de la direction de Trendlines; Ran Keren, PDG de BiPS (Crédit : Autorisation Louiz Green)

La caractéristique la plus unique du dispositif est la surveillance fiable de la tension artérielle au doigt grâce à un appareil portatif et à un « niveau médical », a déclaré Keren. La façon standard de mesurer la pression artérielle aujourd’hui est l’utilisation de moniteurs et d’un manchon gonflable qui se place autour du bras. « Ce n’est pas pratique, et les infirmières doivent parfois réveiller les patients au milieu de la nuit pour prendre leur pression artérielle », a précisé Keren.

La technologie de BiPS permet à l’hôpital de déterminer le niveau de surveillance requis – soit continue, soit à intervalles réguliers, a expliqué Keren. Les données collectées sont envoyées via le wifi (le bracelet contient à la fois le système wifi et une batterie) au fichier numérique du patient et/ou au bureau des infirmiers ou, si nécessaire, le logiciel s’intègre aux systèmes hospitaliers existants.

L’entreprise ciblera son dispositif, actuellement en cours de développement, pour une utilisation à l’hôpital au départ. Au fil du temps, car il permet aux patients de se déplacer librement tout en portant le dispositif, il sera également adapté à la télémédecine et au marché domestique, a déclaré Keren. Potentiellement, le bracelet pourra toucher environ 450 000 patients par an aux États-Unis, a estimé l’entreprise.

La technologie de BiPS a remporté le mois dernier la première place d’une compétition israélienne pour les entreprises médicales débutantes. La compétition était organisée par Trendlines Medical, une partie de l’incubateur Trendlines, l’Israel Export Institute et Israel Advanced Technology Industries (IATI), entre autres.

« La technologie de BiPS Health fournira le premier dispositif de surveillance médical portable qui mesure les signes vitaux, y compris la pression artérielle, au doigt, ce qui est à la fois précis et confortable », a déclaré Yuval Almougy, le vice président de New Ventures de Trendlines Medical. « Même s’il existe déjà des appareils de mesure de pression artérielle certifiés par la FDA dans le domaine de la santé publique, mis en place dans les hôpitaux, ils sont basés sur des technologies qui obligent le patient à rester au lit. Nous pensons que BiPS Health fournit des réponses à toutes ces limites. »

L’équipe fondatrice de BiPS comprend Keren, le docteur Nimrod Adi, directeur de l’unité des soins intensifs du centre médical Sourasky (Ichilov) de Tel Aviv, qui a repéré le besoin, le docteur Gil Zoizner, médecin à l’hôpital Kaplan de Rehovot et un ingénieur en électronique, et le docteur Jonathan Rubin.

Dans un récent rapport sur les sciences de la vie publié par l’IATI qui se penche sur l’industrie biomédicale en Israël, Trendlines a été classé l’investisseur le plus actif dans les sciences de la vie en Israël en 2016.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...