Une « super-termite » hautement destructrice arrive en Israël
Rechercher

Une « super-termite » hautement destructrice arrive en Israël

Confirmé dans la ville de Petah Tikva, le termite de Formose a un appétit vorace pour le bois, vit dans d'énormes colonies et n'a jamais été totalement éradiqué dans aucun pays

Des dizaines de termites de Formose mangent du bois dans le laboratoire où Nan-Yo Su, professeur d'entomologie à l'université de Floride à Davie, mène des expériences, le 2 mars 1998. (AP Photo/Victor R. Caivano)
Des dizaines de termites de Formose mangent du bois dans le laboratoire où Nan-Yo Su, professeur d'entomologie à l'université de Floride à Davie, mène des expériences, le 2 mars 1998. (AP Photo/Victor R. Caivano)

La « super-termite », comme on l’appelle, l’un des parasites les plus destructeurs du monde, est arrivée en Israël, a annoncé mercredi le ministère de la Protection de l’environnement.

Le Coptotermes formosanus, ou termite de Formose, nommé d’après Formose à Taiwan, aime les conditions chaudes et humides et a été confirmé dans la ville de Petah Tikva, dans la plaine centrale d’Israël.

L’espèce mange tout ce qui contient de la cellulose, comme le bois, le papier ou le carton. Elle est également connue pour dévorer les feuilles de cuivre et de plomb, le plâtre, les panneaux isolants en mousse d’asphalte, les plastiques et même les lignes électriques souterraines.

Dans la plupart des cas, les plantes attaquées par les termites survivent. Mais il y a des cas où les agrumes et les eucalyptus sont morts. Les deux sont largement répandus en Israël, le premier étant une source essentielle de revenus agricoles.

Aucun pays infecté par ce termite n’a réussi à l’éradiquer jusqu’à présent.

Termites de Formose. (Avec l’aimable autorisation de Tomer Lev, Total Pest Control)

Le ministère de la Protection de l’environnement demande aux autorités, au public et aux exterminateurs de parasites de surveiller les termites et de signaler tout ce qui est suspect aux conseils locaux et au ministère.

Il a également mis en place un comité d’experts chargé de traiter l’invasion et d’établir des règles de construction dans les zones où les termites sont présentes.

La ministre de la Protection de l’environnement, Gila Gamliel, a averti qu’avec l’augmentation du commerce et le réchauffement climatique, on pouvait s’attendre à une augmentation des espèces envahissantes.

La capacité de destruction de l’espèce provient de la taille de ses colonies, qui peuvent compter plusieurs millions de membres. La reine termite, qui vit une quinzaine d’années, pond quelque 2 000 œufs par jour. Une colonie peut consommer jusqu’à 400 grammes de bois par jour, ce qui met les bâtiments en danger en quelques mois seulement.

Elle est naturellement présente dans le sud de la Chine. Par l’intermédiaire des navires, elle s’est depuis propagée dans le monde entier, s’imposant sur la scène internationale au cours du siècle dernier.

Aux États-Unis, elle est apparue dans quatre villes portuaires isolées dans les années 1960 et s’est depuis étendue à tous les États du sud-est.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...