Une synagogue brésilienne endommagée par un incendie criminel
Rechercher

Une synagogue brésilienne endommagée par un incendie criminel

La société israélite de Pelotas a retrouvé sa porte mise à feu et des menaces ont été peintes contre la communauté juive lors de ce troisième récent incident

Vue de la ville de Pelotas, au Brésil (CC BY-SA Gustavo.kunst, Wikimedia Commons)
Vue de la ville de Pelotas, au Brésil (CC BY-SA Gustavo.kunst, Wikimedia Commons)

RIO DE JANEIRO (JTA) – Des vandales ont incendié une synagogue dans le sud du Brésil après avoir peint sur ses murs des menaces contre la communauté juive.

Des matériaux inflammables ont été glissés sous la porte d’entrée principale de l’immeuble de la Société israélite de Pelotas jeudi et ont été incendiés, causant des dégâts mineurs. Les criminels ont également écrit des messages pro-palestiniens sur le mur ainsi que des menaces contre la communauté juive, qui devrait « s’attendre » à une « intifada internationale ».

Les dirigeants juifs locaux ont déclaré que l’attaque représentait « une insulte à la démocratie et à la liberté de parole et de religion » et ont appelé à les autorités fédérales à la rescousse.

La porte et des meubles de la synagogue, des fenêtres et des installations électriques ont été endommagés.

« Il est alarmant que les tensions au Moyen-Orient se traduisent par une attaque contre la communauté juive brésilienne. Nous avons contacté les autorités chargées d’enquêter et de punir les auteurs de cet acte criminel de violence et d’intolérance religieuse », a déclaré Fernando Lottenberg, président de la Confédération israélite brésilienne, l’organisation représentative juive du pays.

Il s’agissait de la troisième attaque récente contre la synagogue. En plus de slogans pro-palestiniens, des appels à la libération de Luis Inacio Lula da Silva, ex-président de gauche emprisonné, avaient été inscrits sur les murs lors d’attaques précédentes. Arrêté le mois dernier pour corruption, le leader populiste Lula était un fervent défenseur du monde arabe et ses deux mandats présidentiels ont été marqués par un fort sentiment anti-israélien.

Fondée en 1933, la synagogue est le point de rencontre des 70 familles juives de Pelotas. La ville, qui compte quelque 350 000 habitants, est située dans le sud de l’Etat le plus méridional du Brésil, Rio Grande do Sul, qui comprend la plus grande population d’immigrants allemands et leurs descendants. Des actes néo-nazis y sont régulièrement commis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...