Rechercher

Une synagogue incendiée dans le sud des collines de Hébron

Le feu serait d'origine volontaire ; des pneus brûlés ont été retrouvés dans le lieu de culte dévasté ; les livres de prière, l'arche de la Torah ont été détruits

Le bâtiment de la synagogue endommagé du belvédère de Ziv, près de l'implantation de Maale Hever, en Cisjordanie, et du village palestinien de Birin, le  15 janvier 2022. (Crédit : Sapeurs-pompiers)
Le bâtiment de la synagogue endommagé du belvédère de Ziv, près de l'implantation de Maale Hever, en Cisjordanie, et du village palestinien de Birin, le 15 janvier 2022. (Crédit : Sapeurs-pompiers)

Un bâtiment qui était utilisé comme synagogue sur un site de commémoration des collines du sud de Hébron, en Cisjordanie, a brûlé samedi. Il s’agirait d’un incendie volontaire, ont dit les responsables des pompiers.

Tout ce qui se trouvait dans le lieu de culte, situé près du belvédère de Ziv, à proximité de l’implantation de Maale Hever et du village palestinien de Birin, a été ravagé par les flammes, notamment les livres de prières et l’arche de la Torah, vide.

Selon les services des incendies, plusieurs pneus de voiture ont été retrouvés à l’intérieur du bâtiment. Ils étaient brûlés et ont apparemment été jetés à l’intérieur, alors qu’ils étaient en feu.

« Les éléments de l’enquête retrouvés sur les lieux laissent penser à un incendie volontaire », ont déclaré les services des incendies dans un communiqué.

Le site, consacré à la mémoire de deux gardiens de la sécurité qui avaient été tués par des tirs amis en 2003, Yehuda Ben Yosef et Yoav Doron, a été le théâtre de plusieurs incidents de vandalisme et d’incendie volontaire au fil des années.

Les tensions sont régulièrement accrues dans les collines du sud de la ville de Hébron, en Cisjordanie, opposant partisans du mouvement pro-implantation, Palestiniens et militaires. Des heurts éclatent entre Palestiniens et résidents d’avant-postes – considérés comme illégaux par la loi israélienne – qui sont installés en haut des collines.

Le bâtiment de la synagogue endommagé du belvédère de Ziv, près de la ville de Maale Hever, en Cisjordanie, et du village palestinien de Birin, le 15 janvier 2022. (Crédit : Services des incendies)

Au début du mois, un dépanneur israélien qui travaillait pour la police a été blessé après des jets de pierre palestiniens en direction de son véhicule dans la région de Masafer Yatta, dans les collines.

Le gouvernement israélien a déclaré zone d’entraînement militaire une grande partie du secteur. A l’exception de la ville principale, al-Tuwani, les autorités israéliennes prétendent que la majorité des hameaux palestiniens de la région sont illégaux en conséquence.

Fin septembre, des dizaines d’Israéliens étaient entrés à al-Mufaqara, un petit hameau du sud des collines de Hébron, jetant des pierres, brisant des vitres et renversant des voitures. Un petit Palestinien de trois ans avait été blessé, apparemment lorsqu’une pierre jetée par un habitant d’implantation l’avait touché à la tête.

Aaron Boxerman a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...