Une unité gériatrique de Netanya touchée par une importante épidémie de Covid-19
Rechercher

Une unité gériatrique de Netanya touchée par une importante épidémie de Covid-19

Le coronavirus s'est propagé dans le service de l'hôpital Laniado, infectant au moins 24 des 30 patients, alors que l'établissement souffre d'un manque de personnel et de tests

Illustration : une patiente âgée atteinte de la Covid-19. (iStock)
Illustration : une patiente âgée atteinte de la Covid-19. (iStock)

Le coronavirus s’est propagé dans le service gériatrique d’un hôpital israélien, infectant la grande majorité des patients et certains membres du personnel.

« Maintenant, 24 des patients ont été transférés dans un service de coronavirus », a déclaré Asael Shahaf, porte-parole de l’hôpital Laniado à Netanya, au Times of Israel, précisant que seuls six patients âgés ont été épargnés par l’infection.

Asael Shahaf a indiqué que l’hôpital avait été forcé d’ouvrir un nouveau service de coronavirus pour faire face à la pression, car il avait déjà 20 patients infectés avant que l’épidémie ne soit découverte vendredi.

Il a fait savoir que certains membres du personnel ont été testés positifs et/ou mis en quarantaine, mais a refusé de dire combien.

Selon les chiffres du ministère de la Santé, mercredi matin, le service de coronavirus de l’hôpital avait atteint une capacité de 120 %, en faisant l’un des trois hôpitaux dépassant les 100 %, et 99 agents de santé étaient en quarantaine.

Illustration : une unité de gériatrie d’un hôpital. (iStock)

« Nous ne savons pas quelle était la source de l’infection, mais nous menons une enquête épidémiologique », a déclaré M. Shahaf. Il a noté que des soignants étrangers et des entrepreneurs chargés des travaux d’entretien étaient présents dans le service gériatrique.

Il s’agit de la plus grave épidémie touchant les personnes âgées lors de la deuxième vague de contamination en Israël, selon le Dr Rivka Abulafia-Lapid, experte en virus, directrice d’un laboratoire de virologie au centre médical Hadassah à Jérusalem.

Toutefois, elle pense que les retombées dans le service gériatrique seront mieux maîtrisées que si ce même nombre de personnes était infecté ailleurs.

« Les services gériatriques sont généralement isolés, il y a donc de bonnes chances que la maladie ne se répande pas plus loin dans l’hôpital – contrairement à ce qui se serait passé si elle avait été, par exemple, dans une maison de retraite », a-t-elle déclaré au Times of Israel. « De plus, ce n’est pas comparable à une épidémie dans une synagogue ou une salle de mariage, d’où elle peut se propager dans la société israélienne, ce qui ne risque pas de se produire à la suite de cet incident ».

M. Shahaf a révélé que l’hôpital Laniado essaie de faire face à l’épidémie dans un contexte de pénurie de kits de tests de dépistage du coronavirus à l’aide de ses machines, après que l’hôpital a reçu moins de la moitié de l’approvisionnement hebdomadaire normal cette semaine. Il rejette la faute sur les problèmes d’approvisionnement national.

Le professeur Tzvi Shimoni, directeur médical de Laniado, a expliqué mercredi à la radio de l’armée que le premier des patients infectés avait été découvert lorsque celui-ci avait été emmené aux urgences et soumis à des tests de routine de détection du coronavirus.

Il a déclaré que l’enquête épidémiologique est « très complexe », car il y a de nombreuses pistes à explorer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...