Une victime de stress post-traumatique saluée pour son travail de réintégration
Rechercher

Une victime de stress post-traumatique saluée pour son travail de réintégration

Yizhar David a été hanté par des combats vécus lors de la Seconde Intifada ; il aide désormais d'autres soldats et les encourage à parler de leurs souffrances

Yizhar David (Autorisation ; ministère de la Défense)
Yizhar David (Autorisation ; ministère de la Défense)

Pour la première fois, le ministère de la Défense a attribué à un soldat traumatisé sa Citation d’excellence en réintégration pour être parvenu à s’en sortir et à aider des pairs, a rapporté vendredi la Douzième chaîne.

Yizhar David souffrait de stress post-traumatique après avoir participé aux combats de la Seconde Intifada, au début des années 2000, et travaille aujourd’hui comme bénévole auprès d’autres victimes de ce syndrome.

Il s’agit du premier militaire souffrant de ce stress à recevoir cette distinction, généralement remise à des vétérans handicapés.

D’après la Douzième chaîne, Yizhar David œuvre actuellement à la création d’une organisation cadre pour toutes les ONG consacrées au syndrome post-traumatique et a écrit une autobiographie sur son expérience.

« J’ai rencontré de nombreuses victimes qui ont suivi différents chemins vers la réinsertion et le retour à la vie », a déclaré l’ancien soldat lors de la remise des prix au siège du département de réhabilitation du ministère, dans la région du Dan.

« J’ai choisi de revenir dans la vallée de la Mort, qui abrite plein de personnes comme moi, arpentant les ténèbres. La plupart d’entre eux, comme moi, ont érigé un mur fortifié autour d’eux, et leurs âmes ensanglantées sont invisibles pour tous sauf eux ».

« J’y suis surtout retourné pour leur dire de ne pas faire la même erreur que moi. Si votre âme est blessée, allez parler, parler, sauvez votre vie et celle de votre famille. Le courage, aujourd’hui, c’est d’en parler ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...