Une vidéo menace l’Eurovision si la situation à Gaza ne s’améliore pas
Rechercher

Une vidéo menace l’Eurovision si la situation à Gaza ne s’améliore pas

Le responsable de ce clip menaçant l'Etat juif avant le célèbre concours de chansons prévu le mois prochain à Tel Aviv reste indéterminé

Capture d'écran d'une vidéo menaçant le concours de l'Eurovision si Israël n'allège pas les restrictions à Gaza (Capture d'écran :Twitter)
Capture d'écran d'une vidéo menaçant le concours de l'Eurovision si Israël n'allège pas les restrictions à Gaza (Capture d'écran :Twitter)

Une vidéo qui circule actuellement sur les réseaux sociaux palestiniens menace Israël de prendre pour cible l’Eurovision – organisé cette année à Tel Aviv – si la situation humanitaire ne s’améliorait pas pour les résidents de la bande de Gaza.

« Vous êtes invités au grand événement », dit le clip, en hébreu et en arabe, sur fond d’images des festivités de l’Eurovision.

« Mais… il n’y aura pas de fête et pas de danses pendant que souffrent deux millions de Gazaouis. Si vous voulez vous réjouir, levez le blocus et ne vous éloignez pas de l’accord qui a été conclu. Mettez cet accord en application et vous pourrez faire la fête », dit le petit film, se référant apparemment au cessez-le-feu entre l’Etat juif et le Hamas.

La vidéo se termine avec les coordonnées de géolocalisation des sites où auront lieu l’Eurovision dans la ville côtière à partir du 12 mai. Une cible apparaît sur les bâtiments, suivie par des éclairs d’orage en juxtaposition et le bruit d’une sirène aérienne.

Le responsable de la réalisation de ce clip reste inconnu.

Des milliers de touristes et de fans de l’Eurovision devraient arriver à la mi-mai à Tel Aviv pour assister à la célèbre compétition européenne.

Cette menace survient alors que les violences, à la frontière gazaouie, se sont apaisées le mois dernier après une flambée des tensions.

L’Egypte, les Nations unies et le Qatar ont récemment œuvré à négocier un accord de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas qui, s’il est finalisé, offrirait la fin des violences émanant de la bande de Gaza contre un allègement de certaines des restrictions appliquées par l’Etat juif sur le mouvement des biens et des personnes depuis et vers l’enclave côtière.

Israël affirme que ces limitations ont pour objectif d’empêcher le Hamas et d’autres groupes terroristes de faire entrer dans l’enclave des armes et du matériel utilisés pour construire des tunnels et des fortifications.

Une percée dans les efforts de trêve semblait pointer le mois dernier, lorsque les Palestiniens ont maintenu un calme relatif durant les importantes manifestations qui ont lieu chaque semaine le long de la frontière.

Les pourparlers seraient en cours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...