Une vidéo prouve qu’Ahmed Manasra est vivant et « va mieux »
Rechercher

Une vidéo prouve qu’Ahmed Manasra est vivant et « va mieux »

L'hôpital Hadassah d'Ein Kerem avait refusé dans un premier temps de laisser filmer l'adolescent

Le Bureau de presse du gouvernement (GPO) a publié une vidéo montrant Ahmed Manasra, 13 ans, à l’hôpital Hadassah d’Ein Kerem, qui avait poignardé deux Israéliens à Pisgat Zeev lundi.

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avait accusé les troupes israéliennes, dans un discours mercredi, d’avoir tué Ahmed « de sang-froid ». Le GPO a déclaré que le clip « conteste l’affirmation palestinienne d’Abbas [sic] qui prétend qu’il a été exécuté ».

On peut voit Manasra nourri dans le clip par un homme avec une cravate noire. Il n’y a pas de piste audio du film mais dans le film on peut distinguer Manasra dire « quoi ? » en arabe à la personne portant la caméra.

« L’Hôpital Hadassah d’Ein Karem a indiqué que son état s’améliore et qu’il sera sorti de l’hôpital dans les prochains jours », a déclaré le GPO.

Manasra aurait été heurté par une voiture pendant qu’il fuyait le lieu du crime ; son cousin Hassan Manasra a été abattu par des agents de sécurité israéliens alors qu’il courrait vers eux avec un couteau.

Hadassah avait refusé de laisser le GPO filmer Manasra, dans un premier temps.

Le personnel de l’hôpital Hadassah a d’abord refusé de laisser une équipe de caméra du gouvernement entrer dans la chambre de Manasra, mais a dû se soumettre à une ordonnance du ministre de la Santé, Yaakov Litzman, et leur donner la permission de tourner le clip, a indiqué le site d’actualités NRG.

L’hôpital a refusé d’autoriser les cameramen car la famille du terroriste palestinien de 13 ans avait refusé qu’il soit filmé, avait précisé le site, mais le GPO a eu le dernier mot et publié le film.

« Abbas et la famille du terroriste ont coopéré en vue de révéler un mensonge contre Israël », a expliqué Litzman en réponse à la requête de NRG. « [Abbas] a affirmé que le garçon était mort, et la famille a refusé de le laisser être filmé, soi-disant pour le bien de la vie privée et parce qu’il est mineur ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...