Une ville américaine accusée de discrimination à l’encontre des Juifs
Rechercher

Une ville américaine accusée de discrimination à l’encontre des Juifs

La ville de Mahwah (New Jersey) a été accusée de discrimination pour un décret interdisant la construction d'une barrière religieuse "erouv"

Un Juif ultra-orthodoxe suspend un érouv dans le quartier Gilo de Jérusalem. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Un Juif ultra-orthodoxe suspend un érouv dans le quartier Gilo de Jérusalem. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

MAHWAH, N. J. – Une ville du New Jersey est accusée de discrimination contre les Juifs orthodoxes de l’État voisin de New York. La municipalité, qui a voté mardi un décret controversé, est poursuivie en justice par un collectif au sujet de la loi interdisant une frontière religieuse « erouv » construite avec des tuyaux en plastique blanc sur des poteaux électriques.

Le conseil du canton de Mahwah a voté mardi à 5 voix contre 2 après deux heures de discussion juridique privée, pour résoudre la plainte de l’Association Bergen Rockland Eruv, rapporte le quotidien Record. Le règlement demeurera confidentiel en attendant l’approbation du collectif, a déclaré Brian Chewcaskie, avocat du canton de Mahwah.

L’action en justice a été déclenchée par un décret, aujourd’hui annulé, de la commune qui aurait effectivement interdit la construction d’un erouv, une frontière rituelle sur laquelle certains Juifs orthodoxes s’appuient pour accomplir des tâches le jour du Shabbat, y compris porter des sacs et pousser des poussettes.

L’interdiction d’un erouv par décret, qui aurait eu pour effet d’interdir les parcs et les terrains de jeux aux résidents juifs orthodoxes locaux a été annulé en décembre après que Mahwah a été poursuivi par le procureur général de l’État.

L’interdiction avait été motivée par les plaintes de certains habitants de la ville au sujet de la surfréquentation des parcs et de leur utilisation par des familles juives orthodoxes venant de villes situées de l’autre côté de la frontière new-yorkaise.

L’Association Bergen Rockland Eruv prétend que l’interdiction était une tentative de maintenir les Juifs orthodoxes de New York hors de Mahwah. L’association avait reçu les autorisations de la société d’utilité publique Orange & Rockland avant l’installation des tuyaux, selon les avocats du groupe.

De nombreux résidents de Mahwah ont exprimé leurs inquiétudes pendant la bataille juridique que l’autorisation du erouv signifierait un afflux de Juifs orthodoxes avec une surfréquentation et un système scolaire sous tension semblable à ce qui se passe àe Lakewood. Le sénateur américain démocrate Cory Booker a qualifié l’opposition d’antisémite.

Le président du conseil Robert Hermansen, qui a rejeté les accusations d’antisémitisme, a déclaré que le règlement est la meilleure option pour la commune.

« C’est une bonne ville avec des gens bien, et nous prenons cette décision pour des gens bien », a dit Hermansen.

Les membres du Conseil Janet Ariemma et James Wysocki ont voté contre le décret. Certains résidents qui ont assisté à la réunion de mardi ont appelé les membres du conseil à lutter contre l’erouv quitte à aller jusqu’à la Cour suprême des États-Unis si nécessaire.

« Je sais que le juge et le procureur général du New Jersey essaient de vous forcer à régler cette affaire immédiatement. Ne vous inclinez pas devant leurs tentatives de coercition », a déclaré Ralph Fusco, un résident. « Vous avez une armée de gens prêts à vous soutenir. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...