Rechercher

UNESCO : Israël réprimande l’envoyé suédois pour sa « propagande abjecte »

Le ministère des Affaires étrangères a exprimé sa déception face à l'unique vote européen, qui soutient le texte remettant en question le statut de Jérusalem

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Carl Magnus Nesser (Crédit : autorisation ambassade suédoise)
Carl Magnus Nesser (Crédit : autorisation ambassade suédoise)

L’ambassadeur suédois en Israël a été convoqué mercredi au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem. Le soutien de Stockholm à la résolution anti-Israël adoptée à l’organe culturel des Nations unies la veille lui a valu une série de réprimandes.

L’ambassadeur Carl Magnus Nesser a été réprimandé par Rodica Radian-Gordon, le directeur-général adjoint du ministère pour l’Europe, et par Alon Bar, qui supervise le département des organisations internationales du ministère.

« Les hauts responsables ont manifesté leur déception suite au vote de la Suède à l’UNESCO. C’est un vote contre Israël, dans le cadre d’un schéma de vote systématique », a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon.

La Suède a été le seul pays européen à voter en faveur de la résolution, qui remet en cause la souveraineté sur Jérusalem et qui critique l’État juif pour divers projets dans la capitale et à Hébron et qui condamne le blocus maritime à Gaza.

Le vote, qui a coïncidé avec la Journée de l’Indépendance d’Israël, a été adopté avec 22 voix pour, 23 abstentions et 10 oppositions. Trois délégués étaient absents.

De nombreux pays arabes et musulmans ont voté en faveur de ce vote. La Russie, la Chine, le Brésil, le Nigeria, le Vietnam et d’autres amis d’Israël faisaient partie des 22 États qui ont voté en faveur de la résolution. Le ministère des Affaires étrangères n’a pas expliqué pourquoi seule la Suède a été réprimandée.

Quelques heures avant que la Suède ne donne son vote, Nesser, qui avait déjà été réprimandé par le ministère des Affaires étrangères à plusieurs reprises pour des propos controversés tenus par des leaders suédois, a publié une vidéo en hébreu sur la page Facebook de l’Ambassade, présentant à Israël ses vœux pour Yom HaAtsmaout.

Happy Independence Day !יום עצמאות שמח !????????????????#swedeninisrael

Posted by Embassy of Sweden in Tel Aviv on Monday, 1 May 2017

Après le vote du Conseil exécutif de l’UNESCO, le délégué suédois a justifié le soutien de Stockholm en indiquant que cette résolution était plus souple que ses versions précédentes.

« Le texte s’est amélioré considérablement au fil des ans. Tous les amendements proposés par l’Union européenne ont été intégrés au texte », a-t-il déclaré dans un communiqué.

La Suède était prête à faire des concessions pour garantir le consensus européen, mais après que l’Italie a annoncé son intention d’exercer son veto « et puisque la Suède pense que la version actuelle du texte est acceptable, la Suède a voté pour », poursuit le communiqué.

« L’UNESCO joue un rôle important dans la promotion de la paix au moyen de la coopération avec les secteurs de l’éducation, de la culture, des sciences et de la communication, et met en œuvre un travail considérable dans la protection et la préservation du patrimoine culturel », conclut-il.

Nahshon a rejeté la justification de la Suède, qu’il considère comme « une merveille d’hypocrisie, qui manipule avec talent une propagande abjecte et anti-Israël ».

La Suède avait déjà apporté son soutien à ce type de résolution par le passé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...