USA: Des étudiants de l’université de l’Illinois votent pour le boycott d’Israël
Rechercher

USA: Des étudiants de l’université de l’Illinois votent pour le boycott d’Israël

Le vote du BDS s'accompagne d'un soutien à Black Lives Matter ; des étudiants juifs dénoncent la "tentative de dépeindre Israël et les Juifs comme l'obstacle à l'équité raciale"

Un manifestant tient une planche de skateboard avec les initiales de Black Lives Matter à Londres, le mercredi 3 juin 2020 lors d'une manifestation après la mort de George Floyd, un homme noir qui es mort après avoir été maîtrisé par des officiers de police à Minneapolis le 25 mai. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth)
Un manifestant tient une planche de skateboard avec les initiales de Black Lives Matter à Londres, le mercredi 3 juin 2020 lors d'une manifestation après la mort de George Floyd, un homme noir qui es mort après avoir été maîtrisé par des officiers de police à Minneapolis le 25 mai. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth)

JTA – Le gouvernement étudiant de l’Université de l’Illinois a inclus un appel au désinvestissement des entreprises qui font des affaires avec Israël dans le cadre d’une résolution de soutien au mouvement Black Lives Matter.

Le bureau des affaires étudiantes de l’université a condamné la résolution non contraignante, qui a été adoptée la semaine dernière par un vote de 22-11 avec sept abstentions.

« Il est regrettable qu’une résolution présentée au groupe ce soir ait été conçue pour forcer les étudiants qui s’opposent aux efforts de désinvestissement d’Israël à voter également contre le soutien au mouvement Black Lives Matter », a déclaré le Bureau des affaires étudiantes dans un communiqué signé par le chancelier Robert Jones et cinq vice-chanceliers.

« Cette résolution comprend plusieurs points sur lesquels nous pouvons être d’accord, mais une valeur fondamentale de cette institution est l’inclusion, et cette résolution comprend un langage que nous ne pouvons pas et ne voulons pas soutenir », a poursuivi le communiqué.

En février, le gouvernement étudiant a adopté une résolution par un vote de 20-9 avec sept abstentions qui demandait à l’université de se désinvestir des « entreprises qui profitent des violations des droits de l’homme en Palestine et dans d’autres communautés dans le monde », en citant trois entreprises en particulier : Raytheon, Elbit Systems Ltd. et Northrup Grumman. Mais une semaine plus tard, le président de l’organisme a opposé son veto à la résolution, déclarant que son adoption « a fait en sorte que les étudiants ne se sentent pas en sécurité et a favorisé un climat de haine sur ce campus ».

Le vote de février était la cinquième tentative en autant d’années pour faire passer une résolution BDS contre Israël.

« Après cinq tentatives infructueuses en autant d’années pour faire passer le BDS, les militants étudiants ont inscrit les appels au désinvestissement dans une résolution s’opposant à la violence anti-noir », a déclaré jeudi l’Illini Hillel du Cohen Center for Jewish Life dans un communiqué sur Facebook. « C’était une tentative de dépeindre Israël et les Juifs comme l’obstacle à l’équité raciale, en plein milieu de la période la plus sainte du calendrier juif.

« Les étudiants juifs ont refusé de se soumettre à cette épreuve de vérité antisémite. Au lieu de cela, ils ont publié une déclaration de principes commune déclarant leur engagement indéfectible envers le sionisme et la justice raciale. Au cours de la réunion de l’ISG, les sénateurs ont clairement indiqué qu’ils sont animés par leurs valeurs juives qui appellent à la justice sociale, raciale et environnementale ».

Des étudiants juifs ont lu la déclaration lors de la réunion du gouvernement étudiant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...