USA : le Congrès va envisager l’achat de 2 batteries antimissile Dôme de fer
Rechercher

USA : le Congrès va envisager l’achat de 2 batteries antimissile Dôme de fer

L'armée américaine veut installer un système de défense développé par Israël pour protéger ses troupes contre les menaces potentielles de missiles de croisière russes et chinois

Des soldats israéliens montent la garde à côté d'une batterie de défense antimissile Dôme de fer dans le centre d'Israël, le 14 novembre 2017. (AFP/Jack Guez)
Des soldats israéliens montent la garde à côté d'une batterie de défense antimissile Dôme de fer dans le centre d'Israël, le 14 novembre 2017. (AFP/Jack Guez)

Une parlementaire américaine a présenté un projet de loi sur l’achat de deux batteries Dôme de fer développées par Israël et leur déploiement afin de protéger les soldats américains.

La proposition déposée par la représentante démocrate Mikie Sherrill (New Jersey) lundi est arrivée quatre mois après que les ministères israélien et américain de la Défense ont confirmé le futur achat.

« Le Dôme de fer est un système de défense éprouvé qui fournira une protection accrue à nos troupes sur le terrain. L’accès à cette technologie comble des lacunes critiques dans nos capacités actuelles », a déclaré Mikie Sherrill dans un communiqué.

En janvier, des informations indiquaient que l’armée américaine prévoyait d’acheter deux batteries Dôme de fer développées par Israël et de les déployer l’année prochaine comme première étape d’un nouveau projet de 1,7 milliard de dollars pour fournir aux troupes américaines une défense provisoire contre les missiles de croisière, et d’explorer également l’utilisation de composants du Dôme de fer dans un important système aérien et antimissile américain.

Cette décision a été prise après que l’armée américaine a procédé l’année dernière à un examen interne de ses besoins en matière de défense aérienne à courte portée, afin de déterminer si le Dôme de fer ou un système norvégien ou américain était mieux adapté pour combler un vide en termes de défense contre des menaces potentielles liées aux missiles de croisière russes et chinois.

Confirmant la vente un mois plus tard, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est également ministre de la Défense, a déclaré que l’accord était la preuve de la force des relations entre les deux pays, avant de déconseiller aux ennemis d’Israël de tester la « main de fer » du pays.

Un communiqué de l’époque avait indiqué que l’accord avait été négocié pour répondre au « besoin immédiat » de l’armée américaine en matière de système de défense antimissile, mais que les besoins à long terme seraient également examinés.

Selon l’agence de presse Reuters, l’armée américaine a déclaré que les batteries seraient utilisées pour défendre les forces militaires américaines déployées contre les « menaces de tirs indirects et les menaces aériennes ».

« Le Dôme de fer sera évalué et expérimenté comme système disponible pour protéger les militaires américains déployés contre une grande variété de menaces de tirs indirects et de menaces aériennes », a déclaré le porte-parole de l’armée américaine, le Col. Patrick Seiber, dans un communiqué, selon CNN.

Depuis 2011, le Congrès a fourni à Israël plus de 1,4 milliard de dollars pour des batteries Dôme de fer, développées par Rafael Advanced Defense Systems. En août 2011, Raytheon et Rafael, basés aux Etats-Unis et partenaires de la Fronde de David, un programme de développement de défense antimissile en coopération avec les Etats-Unis et Israël, ont annoncé un accord permettant à Raytheon de commercialiser le Dôme de fer aux Etats-Unis. Et en 2014, les gouvernements américain et israélien ont signé un accord de coproduction pour permettre la production aux États-Unis de certaines parties du système Dôme de fer.

Le système de défense antimissile est régulièrement utilisé en Israël depuis 2011 pour protéger les civils israéliens des tirs de roquettes provenant de la bande de Gaza, en particulier pendant l’opération Bordure protectrice en 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...