USA : un ‘skinhead’ plaide non coupable d’un projet d’attentat contre un temple
Rechercher

USA : un ‘skinhead’ plaide non coupable d’un projet d’attentat contre un temple

Richard Holzer, suprématiste blanc et ex-membre du Ku Klux Klan, avait planifié d'attaquer le Temple Emanuel à Pueblo, dans le Colorado

Phpto fournie par le bureau du shérif du comté d'El Paso County montre Richard Holzer, arrêté le 1er novembre à  Pueblo, Colorado. Holzer,est accusé d'avoir planifié un attentat contre une synagogue. (Crédit : El Paso County Sheriff's Office via AP)
Phpto fournie par le bureau du shérif du comté d'El Paso County montre Richard Holzer, arrêté le 1er novembre à Pueblo, Colorado. Holzer,est accusé d'avoir planifié un attentat contre une synagogue. (Crédit : El Paso County Sheriff's Office via AP)

Le suprématiste blanc qui aurait projeté de faire exploser une synagogue dans le Colorado et qui doit répondre aujourd’hui de plusieurs chefs d’accusation de crimes de haine a plaidé non coupable.

Richard Holzer, 27, ans, a été inculpé lundi par la cour fédérale de Denver après avoir été arrêté au début du mois pour son projet d’attaque du Temple Emanuel à Pueblo. Ce « skinhead » auto-proclamé et ex-membre du Ku Klux Klan avait utilisé Facebook pour « promouvoir l’idéologie de la suprématie blanche et les actes de violence ».

C’est un agent du FBI sous couverture qui était entré en contact avec Holzer sur internet au mois de septembre. Holzer avait été placé en détention quelques semaines plus tard après avoir réceptionné de fausses bombes de la part d’agents sous-couverture qui lui avaient assuré qu’elles étaient capables de faire exploser la synagogue. Il a admis avoir prévu de le faire même en présence de fidèles à l’intérieur.

Holzer est accusé de tentative d’obstruction à la pratique d’une religion par la force et d’utilisation d’explosifs et d’armes, de tentative d’incendie volontaire et d’utilisation d’arme ou de dispositif explosif en vue de commettre un crime.

Il a également clamé avoir engagé un complice mexicain dans un plan ourdi l’année dernière qui prévoyait d’empoisonner le réseau d’eau de la synagogue avec de l’arsenic.

Le rabbin de la synagogue, le président et plusieurs membres du tribunal ont pris place dans la salle pendant l’audience.

La synagogue a reçu environ 11 000 dollars de dons pour s’équiper d’un système de vidéo-surveillance.

Congrégation réunissant 35 familles, le Temple Emanuel a été fondé en 1900.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...