Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

USA: une sénatrice se distancie de ses collaboratrices qui ont loué l’assaut du Hamas

Julia Salazar dit désapprouver les opinions de deux de ses assistantes, sans toutefois les réprimander et dénonce le "cynisme" des articles sur leurs propos

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Photo d'archives de la sénatrice de l'État de New York, Julia Salazar, s'adressant aux législateurs de l'État lors d'une audience publique à Albany, dans l'État de New York, le 13 février 2019. (Crédit : Hans Pennink/AP)
Photo d'archives de la sénatrice de l'État de New York, Julia Salazar, s'adressant aux législateurs de l'État lors d'une audience publique à Albany, dans l'État de New York, le 13 février 2019. (Crédit : Hans Pennink/AP)

New York Jewish Week via JTA – La sénatrice de l’État de New York, Julia Salazar, s’est distanciée des publications en ligne de deux de ses collaboratrices qui semblaient faire l’éloge et approuver l’assaut du Hamas contre Israël le 7 octobre.

Salazar n’a toutefois montré aucune intention de les réprimander et a condamné samedi les articles parus sur ces publications, qu’elle a qualifiés « d’articles chocs cyniques ».

Selon des captures d’écran publiées par le New York Post plus tôt dans la journée, Sarah Campbell, directrice de la communication et de la politique de Salazar, a écrit la phrase « par tous les moyens nécessaires » sur son compte personnel sur X, anciennement connu sous le nom de Twitter, le 7 octobre.

Plus d’un mois plus tard, le 12 novembre, elle a publié « Je ne condamne pas le Hamas, je condamne Israël. Quel régime est plus terroriste ? Le Hamas depuis qu’il existe, ou Israël au cours des 30 derniers jours ? »

La capture d’écran de la publication du 12 novembre montrait que son compte avait été rendu privé, pour que seuls les followers approuvés puissent voir ses publications. Le compte a été supprimé depuis.

Le Post a également rapporté qu’Isabel Anreus, cheffe de cabinet de Salazar, avait « liké » une publication du 7 octobre qui disait : « Ce qui se passe en Palestine me remonte vraiment le moral. » Au cours de l’attaque, les terroristes du Hamas ont tué environ 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et ont fait plus de 240 prisonniers. Le compte d’Anreus est également privé.

Après la parution de l’article, Salazar y a répondu dans une publication sur X, où elle a écrit que sa collaboratrice avait publié les commentaires sur son « compte de réseaux sociaux personnel et verrouillé, à mon insu. »

« Ses pensées personnelles ne sont pas les miennes et ne reflètent en aucun cas ma personne ou mon bureau », écrivait Salazar. « Je ne permettrai à personne de me faire porter, à moi ou à mon bureau, la responsabilité des propos imprudents et totalement inacceptables d’une autre personne ».

Le bureau de Salazar n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Salazar, démocrate qui représente le nord-ouest de Brooklyn, a été élue au Sénat de l’État sous les couleurs des Socialistes démocrates d’Amérique en 2018. Les questions autour de la judéité de Salazar ont suscité la controverse pendant la campagne. Le district de la sénatrice comprend des quartiers hassidiques à Williamsburg.

La branche new-yorkaise des Socialistes démocrates d’Amérique a essuyé des critiques pour avoir approuvé un rassemblement organisé à Times Square le 8 octobre, soutenant le « droit à la résistance » des Palestiniens, avant même qu’Israël n’ait pleinement lancé sa contre-offensive à Gaza.

La représentante américaine Alexandria Ocasio-Cortez, membre des Socialistes démocrates d’Amérique de New York et alliée de Salazar, a condamné l’événement, tout comme la direction du Parti démocrate de l’État de New York. Salazar est coauteure du communiqué qui ne mentionne pas expressément l’événement, mais qui affirme que certains rassemblements organisés le week-end du massacre « ont omis de reconnaître avant tout la peur, le chagrin, la mort et la destruction qui se déroulaient alors ».

Depuis le début de la guerre, Salazar a appelé à plusieurs reprises à un cessez-le-feu, critiqué les frappes israéliennes sur Gaza, condamné l’attaque du Hamas et exigé la libération des otages détenus par le Hamas. Elle a publié qu’elle faisait partie des centaines de personnes qui ont été arrêtées lors d’un rassemblement dirigé par des juifs appelant à un cessez-le-feu à Grand Central Terminal à la fin du mois dernier. Sa photo de profil sur X semble provenir d’un rassemblement pour le cessez-le-feu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.