Vacances d’été : Pas de changement des règles de quarantaine pour les voyageurs
Rechercher

Vacances d’été : Pas de changement des règles de quarantaine pour les voyageurs

Chezy Levy déclare qu'il n'est pas prévu de mettre fin à l'isolement des voyageurs; la Russie et l'Argentine rejoignent la liste des pays interdits de voyage lundi

Photo d'illustration : Un homme marche dans l'aéroport international Ben-Gurion presque vide, le 24 janvier 2021. (Crédit : Flash90)
Photo d'illustration : Un homme marche dans l'aéroport international Ben-Gurion presque vide, le 24 janvier 2021. (Crédit : Flash90)

Deux jours avant la levée prévue par Israël de la grande majorité des restrictions liées au coronavirus, le directeur général du ministère de la Santé, Chezy Levy, a déclaré dimanche, qu’il n’était pas prévu de mettre fin aux exigences de quarantaine pour les voyageurs.

« Nous n’envisageons pas d’assouplissement (des restrictions) à l’aéroport Ben Gourion, nous continuerons à tester ceux qui rentrent en Israël et à les isoler », a déclaré Levy à la radio de l’armée.

« C’est à cet endroit que la quarantaine est importante, car une maladie non détectée peut ramener l’infection en Israël. »

Ces commentaires signifient que les familles avec de jeunes enfants pourraient avoir des difficultés à voyager cet été, – les voyageurs de retour en Israël et non vaccinés devant rester en quarantaine pendant au moins 10 jours.

Israël devrait commencer à vacciner les adolescents âgés de 12 à 15 ans dans les semaines à venir.

Israël est pratiquement sorti de la pandémie, la plupart des entreprises et des écoles ayant repris leurs activités normalement, suite à la campagne de vaccination menée par le pays au cours des derniers mois.

Le directeur-général du ministère de la Santé Chezy Levy lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 21 juin 2020. (Crédit : Flash90)

Cependant, l’inquiétude demeure quant à l’entrée potentielle dans le pays de souches de coronavirus résistantes aux vaccins.

Le Vietnam a annoncé samedi, qu’il avait découvert un nouveau variant de la COVID-19 qui se propage rapidement par voie aérienne et qui est une combinaison des souches indienne et britannique.

On ne sait pas encore si les vaccins actuels peuvent empêcher sa propagation.

Entre-temps, les ministres ont voté vendredi pour ajouter la Russie et l’Argentine à la liste des pays interdits de voyage en Israël à partir de lundi, en raison de l’augmentation des taux d’infection dans ces pays.

Les deux pays rejoindront l’Ukraine, l’Éthiopie, le Brésil, l’Inde, l’Afrique du Sud, le Mexique et la Turquie, parmi les pays rouges, où les voyages à destination et en provenance d’Israël sont interdits, sauf dérogation spéciale du gouvernement.

Pourtant, la semaine dernière, le responsable chargé de la lutte contre le coronavirus, Nachman Ash, a demandé aux Israéliens de ne pas partir en vacances à l’étranger pour le moment.

« Je pense que ce n’est pas encore le moment pour cela, car les infections dans le monde sont élevées dans de nombreux endroits, y compris en Europe », a déclaré M. Ash au site d’information Ynet.

« Le risque d’être infecté là-bas est très élevé, y compris pour les personnes vaccinées.

De temps en temps, nous voyons des personnes vaccinées qui arrivent de l’étranger avec de nouveaux variants, donc cela vaut la peine d’attendre avant de faire ces voyages. »

Des voyageurs à l’aéroport international Ben Gurion près de Tel Aviv, le 18 avril 2021. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Les mises en garde concernant les voyages ont été émises alors qu’Israël s’apprête à lever les dernières restrictions liées au coronavirus, pour les rassemblements à partir de mardi, et ne limitera plus l’accès à certains lieux aux seules personnes vaccinées, suite à la quasi-disparition de la COVID-19 dans le pays, grâce au succès de sa campagne de vaccination.

Les systèmes dits de « badge violet » et de « laissez-passer vert » seront supprimés, ce qui signifie que les Israéliens n’auront plus besoin d’une preuve de vaccination, ou de guérison, pour entrer dans divers lieux, et les limites de capacité dans les magasins, les restaurants, et autres sites seront levées. Les rassemblements, à l’intérieur comme à l’extérieur, ne seront plus limités.

Seuls le port des masques à l’intérieur et les restrictions de voyage resteront en vigueur pour le moment, a déclaré le ministre de la Santé, Yuli Edelstein.

Les membres du forum du ministère de la Santé chargé de gérer l’épidémie de coronavirus, ont déclaré la semaine dernière, qu’aucune discussion n’avait eu lieu avec des experts avant l’annonce.

Selon la radio publique Kan, un membre anonyme du forum s’est dit très surpris de la décision et s’est interrogé sur les motifs qui la sous-tendent.

D’autres ont déclaré qu’ils n’avaient entendu parler de la décision que dans les médias et qu’ils soupçonnaient l’existence de motifs politiques.

Des nageurs à la Gordon Pool, près de la plage de Tel Aviv, après l’ouverture de la piscine aux personnes vaccinées contre la COVID-19, le 21 février 2021. (Crédit : Flash90)

Toutefois, le vice-ministre de la Santé, Yoav Kisch, a déclaré à Kan que cette évolution n’avait rien d’anormal et que la direction du ministère de la Santé avait décidé de prendre cette mesure.

Israël a fait des progrès spectaculaires dans l’éradication du virus, grâce à sa campagne de vaccination, qui a permis de réduire drastiquement le nombre de cas quotidiens.

Au plus fort de la pandémie, le pays comptait 88 000 cas actifs et 1 228 cas graves, dimanche soir, on dénombrait 398 infections actives et 48 personnes dans un état grave.

Selon le ministère de la Santé, plus de 5,1 millions d’Israéliens ont reçu les deux doses du vaccin et 92 % des Israéliens de plus de 50 ans sont complètement vaccinés.

Les taux de morbidité dans le pays sont restés faibles, malgré la réouverture de la majeure partie de l’économie et du système scolaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...