Vaccins : L’AP veut renégocier les termes de l’accord avec Israël et Pfizer
Rechercher

Vaccins : L’AP veut renégocier les termes de l’accord avec Israël et Pfizer

Les Palestiniens retournent 90 000 doses déjà envoyées par Jérusalem, qui avait prévu d'en livrer plus d'un million avant que l'Autorité palestinienne n'annule l'accord

Mai al-Kaila (Crédit : capture d'écran Facebook)
Mai al-Kaila (Crédit : capture d'écran Facebook)

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP), a déclaré dimanche, qu’il chercherait à renégocier les termes du récent accord avec Pfizer et le ministère israélien de la Santé, qui prévoyait le transfert de plus d’un million de doses du vaccin Pfizer d’Israël à l’AP.

Israël a annoncé le transfert prévu vendredi et a immédiatement envoyé une première cargaison de 100 000 vaccins à Ramallah.

Selon les termes de l’accord, Israël remettait ses vaccins bientôt périmés, en échange de l’envoi par l’Autorité palestinienne de vaccins Pfizer qui devraient arriver plus tard en 2021.

Ramallah a mis du temps à déployer sa réponse vaccinale contre le coronavirus, et moins d’un cinquième des Palestiniens de Cisjordanie sont actuellement vaccinés. Mais l’AP a annulé l’accord vendredi soir, affirmant que les vaccins qu’elle a reçus ne répondaient pas à ses normes de sécurité car ils étaient trop proches de leur date d’expiration.

« Nous ne les utiliserons pas, et ils seront renvoyés [à Israël] », avait déclaré la ministre de la Santé de l’AP, Mai al-Kaila, lors d’une conférence de presse, vendredi soir.

Israël a catégoriquement rejeté cette affirmation, soulignant que les vaccins étaient « en tous points identiques aux vaccins actuellement administrés aux citoyens d’Israël ».

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a déclaré, dimanche, qu’il renvoyait 90 000 doses de vaccin à Israël, car elles devaient expirer le 30 juin.

Un porte-parole du ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne n’a pas répondu à une demande de commentaire sur ce qui serait fait avec les 10 000 vaccins restants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...