Rechercher

Violences dans la communauté arabe : un homme abattu à Haïfa

Mehran Mugrabi a été renversé puis abattu par ses tueurs vendredi soir. Il est la 95e victime des violences communautaires arabes cette année

Mehran Mugrabi, tué par balle à Haïfa, le 1er octobre 2021. (Courtoisie)
Mehran Mugrabi, tué par balle à Haïfa, le 1er octobre 2021. (Courtoisie)

Un homme arabe de 40 ans a été abattu dans une rue de Haïfa vendredi soir, la dernière victime de la violence endémique dans la société arabe.

Mehran Mugrabi a été renversé puis abattu par ses meurtriers, selon les images des caméras de sécurité de l’attaque. Transporté à l’hôpital dans un état grave, il a succombé à ses blessures.

La police a ouvert une enquête sur cette attaque, mais la Douzième chaîne a noté que cinq meurtres commis dans la ville ces derniers mois n’ont pas été résolus.

Mugrabi, un homme marié et père de famille, est la 95e victime apparente d’homicide dans la société arabe en 2021, selon un décompte effectué par l’organisation à but non lucratif Abraham Initiatives.

Les crimes violents ont atteint des niveaux record dans les communautés arabes ces dernières années, et le taux de 2021 s’annonce comme un record potentiel de décès par homicide.

L’année dernière, 96 Arabes ont été tués au cours de violences communautaires.

Les autorités ont promis de consacrer davantage de ressources à la lutte contre la criminalité dans les quartiers arabes, après qu’une série de fusillades récentes a déclenché la campagne en ligne #Arab_Lives_Matter pour protester contre le manque d’action de la police.

Selon un rapport de la Knesset de 2020, environ 400 000 armes illégales circulent en Israël, la grande majorité dans les communautés arabes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...