Virus: en Egypte, 17 soignants d’un institut de cancérologie contaminés
Rechercher

Virus: en Egypte, 17 soignants d’un institut de cancérologie contaminés

Plusieurs hôpitaux égyptiens ont été fermés en mars pour être désinfectés après la détection de cas de nouveau coronavirus

Un volontaire portant un masque désinfecte un homme afin de lutter contre l'épidémie de COVID-19 dans le village de Shamma dans la province nord du delta du Nile de Menoufia en Egypte, le 1 avril 2020. (Photo par Mohamed el-Shahed / AFP)
Un volontaire portant un masque désinfecte un homme afin de lutter contre l'épidémie de COVID-19 dans le village de Shamma dans la province nord du delta du Nile de Menoufia en Egypte, le 1 avril 2020. (Photo par Mohamed el-Shahed / AFP)

Le principal institut de cancérologie en Egypte a indiqué samedi avoir détecté 17 cas confirmés de nouveau coronavirus parmi son personnel médical, faisant craindre que des patients fragilisés puissent être à leur tour contaminés.

L’Université du Caire, auquel l’Institut du Cancer du Caire (NCI) est affilié, a indiqué dans un communiqué avoir « décidé d’ouvrir une enquête à propos de l’infection au nouveau coronavirus de 17 médecins et infirmiers du NCI pour déterminer s’il y a eu une forme de négligence ».

Plus tôt dans la journée, le chef du NCI, Hatem Abulkassem, a déclaré à une chaîne de télévision privée que l’institut allait être stérilisé durant trois jours et que l’ensemble de son personnel allait être testé, ainsi que les patients ayant été en contact avec les soignants infectés.

Les visites aux malades avaient été suspendues ces dernières semaines, a-t-il précisé.

« Il est difficile de savoir où la première infection a eu lieu, car la majorité du personnel médical (de l’institut) travaille dans plusieurs autres endroits », a indiqué M. Abulkassem.

Plusieurs hôpitaux égyptiens ont été fermés en mars pour être désinfectés après la détection de cas de nouveau coronavirus.

Des personnes prennent des photos de la grande pyramide de Kheops sur le plateau de Giza autour de la capitale du Caire où une projection laser écrit la phrase « Restez à la maison, tous unis » le 30 mars 2020, en pleine épidémie du COVID-19. (Photo par Khaled DESOUKI / AFP)

Pays de quelque 100 millions d’habitants, l’Egypte a officiellement enregistré 985 cas et 66 décès dus à la maladie Covid-19.

Face à la pandémie, les autorités ont pris des mesures strictes, en imposant notamment un couvre-feu nocturne depuis le 25 mars. Les contrevenants s’exposent à de lourdes amendes, voire à de la prison ferme.

Les autorités ont par ailleurs décrété la fermeture des écoles et universités, des lieux de cultes, musées et sites archéologiques jusqu’au 15 avril.

Plusieurs villages ont été placés en quarantaine après la détection de cas de coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...