Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Washington sanctionne la compagnie Fly Baghdad et son PDG, pour leur aide au CGRI

Sont également ciblés "trois dirigeants et partisans de l'une des principales milices de la Force Qods en Irak", Kataib Hezbollah, ainsi qu'une entreprise qui "transfère et blanchit des fonds"

Un Boeing 737-700 de Fly Bagdad Airlines. (Crédit : Alec Wilson/cc-by-sa-2.0)
Un Boeing 737-700 de Fly Bagdad Airlines. (Crédit : Alec Wilson/cc-by-sa-2.0)

Les Etats-Unis ont imposé des sanctions économiques à l’encontre de la compagnie aérienne irakienne Fly Baghdad et de son PDG pour avoir aidé les Gardiens de la Révolution islamique d’Iran, a annoncé lundi le département américain du Trésor.

Il est reproché à la compagnie aérienne et à son PDG, Basheer Abdulkadhim Alwan al-Shabbani, d’avoir « fourni une assistance » à la Force Qods, la branche des opérations extérieures des Gardiens de la Révolution, ainsi qu’à « ses groupes mandataires en Irak, en Syrie, et au Liban », détaille le Trésor.

Sont également ciblés « trois dirigeants et partisans de l’une des principales milices de la Force Qods en Irak », Kata’ib Hezbollah, ainsi qu’une entreprise qui « transfère et blanchit des fonds » pour le compte de cette milice, ajoute le Trésor dans un communiqué.

Washington fait état de « la menace permanente que la Force Qods et son réseau représentent pour le personnel américain et la région », avec « une série d’attaques de drones et de missiles en forte escalade contre le personnel américain en Irak et en Syrie », depuis l’attaque du groupe terroriste islamiste du Hamas contre Israël le 7 octobre.

« L’Iran et ses mandataires ont cherché à exploiter les économies régionales et à utiliser des entreprises apparemment légitimes pour financer et faciliter leurs attaques », a déclaré le sous-secrétaire au Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, Brian Nelson, cité dans le communiqué.

Ces sanctions économiques impliquent le gel des avoirs aux États-Unis de ces entreprises et des entités qu’ils y possèdent, en totalité ou partiellement, et il leur est également interdit de procéder à des échanges commerciaux vers ou depuis le pays.

La compagnie aérienne irakienne a dénoncé des mesures « ne reposant sur aucune preuve matérielle », motivées par des « informations erronées ».

Lundi soir, l’entreprise a estimé dans un communiqué que la décision de Washington était « basée sur des informations trompeuses et erronées ».

« Fly Baghdad dénonce cette décision car elle ne repose sur aucune preuve matérielle ou morale susceptible d’entraîner une condamnation de la compagnie », et demande au Trésor américain de fournir de telles preuves « incriminant l’entreprise ou sa direction », mentionne le communiqué.

Fly Baghdad rappelle avoir « travaillé pendant des années sous la supervision directe du gouvernement irakien, représenté par l’Aviation civile irakienne et le ministère du Transport ».

Le transporteur, qui propose des vols pour Beyrouth, Damas, Alep, Dubaï, mais aussi Téhéran, Mumbay ou Istanbul, assure que ses vols « se poursuivent comme d’habitude et n’ont pas été suspendus ».

Des vidéos circulant lundi soir sur les réseaux sociaux, dont l’AFP n’a pas pu vérifier l’authenticité de manière indépendante, ont toutefois montré des voyageurs mécontents à l’aéroport de Bagdad après l’annulation de leur vol.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.