Rechercher

Where The Wild Things Are a été le plus emprunté à la bibliothèque de Brooklyn

Le classique pour enfants de Maurice Sendak a dépassé "The Snowy Day" de l'auteur juif Ezra Jack Keats sur la liste compilée à l’occasion du 125e anniversaire de la bibliothèque

"Where the Wild Things Are", de Maurice Sendak. (Crédit : AP/HarperCollins)
"Where the Wild Things Are", de Maurice Sendak. (Crédit : AP/HarperCollins)

Le titre le plus emprunté à la bibliothèque publique de Brooklyn est Where the Wild Things Are (« Max et les Maximonstres »), le classique de la littérature fantastique pour enfants de Maurice Sendak.

Au début du mois, la bibliothèque a révélé les cinq livres les plus empruntés pour marquer son 125e anniversaire.

La bibliothèque possède 163 exemplaires en plusieurs langues de ce livre primé qui raconte l’histoire d’un garçon nommé Max qui laisse libre cours à son imagination – parfois déchainée – après avoir été envoyé au lit sans dîner.

La bibliothèque n’a pas précisé combien d’exemplaires du livre ont été empruntés, mais elle a pris en compte de multiples facteurs, tels que les données relatives aux emprunts et à la circulation, les listes historiques de best-sellers et les dates de publication.

La bibliothèque a décompté la liste à raison de dix titres par jour, en commençant par le 125e livre le plus emprunté le 27 octobre.

Selon les dix derniers titres, publiés le 14 novembre, le deuxième livre le plus populaire était The Snowy Day (« Jour de neige »), de l’auteur juif Ezra Jack Keats.

Les trois places suivantes reviennent aux livres Le chat dans le chapeau, du Dr. Seuss, Un conte de Noël, de Charles Dickens et Tu es ma mère, de P.D Eastman.

« Nous attendons avec impatience les 125 prochaines années, au cours desquelles nous fournirons un accès libre et ouvert et mettrons les lecteurs en contact avec les livres et les histoires qui les inspireront, qui éveilleront leur curiosité et les inciteront à lire pendant des décennies », a déclaré Linda Johnson, présidente et directrice générale de la bibliothèque, dans un communiqué.

Les deux premiers livres se sont également affrontés par le passé pour le titre du livre le plus emprunté dans une liste similaire publiée en 2020 pour marquer les 125 ans de l’ouverture de la bibliothèque publique de New York. Le livre de Keats avait pris la première place de cette liste, ayant été emprunté 485 583 fois.

Max et les Maximonstres a valu à Sendak une prestigieuse médaille Caldecott pour le meilleur livre pour enfants en 1964 et est devenu un film à succès en 2009.

En 1996, Bill Clinton, alors président des États-Unis, a décerné à Sendak la National Medal of Arts – une médaille nationale des arts – pour l’ensemble de son œuvre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...