Israël en guerre - Jour 148

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Yirmi Shafir, 76 ans : Le facteur légendaire de son kibboutz

Assassiné par des terroristes du Hamas, dans sa maison du kibboutz Nir Oz, le 7 octobre 2023

Yirmi Shafir, assassiné dans sa maison du kibboutz Nir Oz le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Yirmi Shafir, assassiné dans sa maison du kibboutz Nir Oz le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Yirmiyahu Shafir, dit Yirmi,76 ans, a été assassiné par des terroristes palestiniens du Hamas à son domicile au kibboutz Nir Oz le 7 octobre.

Il a été enterré le 18 octobre au kibboutz Kfar Masaryk. Il laisse dans le deuil son frère Uzi et sa sœur Eta, ainsi que de nombreux neveux et nièces.

Il s’était installé dans le kibboutz peu de temps après avoir effectué son service militaire en 1969 et était devenu un membre à part entière de la communauté.

Yirmi, l’emblématique facteur du kibboutz, pouvait toujours être aperçu dans la communauté arborant sa casquette de base-ball rouge brodée « Yirmi Express ».

Cette casquette était un cadeau de son ami, Shuli Victor, qui n’était pas en ville lors de l’assaut du groupe terroriste palestinien du Hamas. Victor a déclaré à Walla que quelques jours après avoir appris que Yirmi avait été tué, « je suis entré dans sa maison avec les soldats pour chercher la casquette ». Il l’a trouvé sur la chaise de son ordinateur, « recouverte d’un peu de suie (…) ». « Tout le monde le connaissait avec la casquette ‘Yirmi Express’. C’était devenu sa marque de fabrique. »

Sur Facebook, Victor a ensuite écrit à Yirmi : « En attendant, envoie-moi ton code postal là-haut, entre les nuages. Un jour, mon tour viendra, je t’apporterai la casquette, comme ça tout le monde saura qui est le facteur là-haut. »

Le Service météorologique israélien (IMS) a indiqué dans un message sur Facebook qu’en plus de ses autres fonctions dans le kibboutz, Yirmi était un observateur de pluie bénévole dévoué, rapportant à l’IMS les mesures de pluie dans le kibboutz pendant 54 ans sans faillir.

« Il était méticuleux dans ses mesures, même les jours où il ne pleuvait pas beaucoup », a déclaré l’IMS, qui a rendu visite au frère et à la sœur de Yirmi pour les 30 jours de sa mort, et leur a remis un certificat d’appréciation pour l’ensemble de ses services.

Avraham Eilat, un proche de Yirmi, a fait l’éloge funèbre de ce dernier lors de ses funérailles, soulignant son statut légendaire après plus de 50 ans passés au kibboutz.

« Il savait tout, connaissait tout le monde et donnait à chacun un service complet de tout son cœur », a déclaré Eilat.

« Son grand amour était la musique. Et dans son appartement, il avait une énorme collection de disques, de cassettes et de CD, dont des enregistrements rares. »

Il avait une mémoire incroyable, a indiqué Eilat, notant qu’il « se souvenait de tous ses proches et de toutes les personnes qu’il avait rencontrées au cours de sa vie, et qu’il était une source fiable pour les questions de toute sa famille et de ses amis qui cherchaient des informations (…). Il était une encyclopédie vivante pour des centaines de parents et pour l’histoire de la famille ».

Et de conclure : « Yirmi était une personne aimable, bienveillante et modeste. Nous l’avons amené pour qu’il repose ici, à côté de ses parents, à Kfar Masaryk. Sa mémoire vivra en nous. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.