Yom HaAtsmaout 2016 : plages, barbecues et survol de l’armée de l’air
Rechercher

Yom HaAtsmaout 2016 : plages, barbecues et survol de l’armée de l’air

Des milliers de personnes ont passé la nuit au lac de Tibériade ; la police est déployée dans le pays pour empêcher les blessures dues au trafic et aux feux d’artifices ; les checkpoints de Cisjordanie sont fermés

  • Les Israéliens fêtent le 68e Yom HaAtsmaout à Ashkelon, le 11 mai 2016. (Crédit : Corinna Kern/Flash90)
    Les Israéliens fêtent le 68e Yom HaAtsmaout à Ashkelon, le 11 mai 2016. (Crédit : Corinna Kern/Flash90)
  • Des enfants israéliens fêtent le 68e Yom HaAtsmaout d'Israël dans l'implantation d'Efrat, le 11 mai 2016. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
    Des enfants israéliens fêtent le 68e Yom HaAtsmaout d'Israël dans l'implantation d'Efrat, le 11 mai 2016. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
  • Cérémonie officielle du 68e Yom HaAtsmaout d'Israël au mont Herzl, à Jérusalem, le 11 mai 2016. (Crédit : Shlomi Cohen/Flash90)
    Cérémonie officielle du 68e Yom HaAtsmaout d'Israël au mont Herzl, à Jérusalem, le 11 mai 2016. (Crédit : Shlomi Cohen/Flash90)

Jeudi à l’aube, au matin du 68e Yom HaAtsmaout d’Israël, les grandes villes israéliennes étaient calmes, un changement flagrant par rapport aux fêtes qui ont duré toute la nuit dans les grands centres villes mercredi soir.

Des dizaines de milliers de personnes ont passé la nuit sur les plages du lac de Tibériade, qui était plein, selon les autorités, de fêtards qui prévoyaient de passer le traditionnel barbecue de Yom HaAtsmaout sur les plages bondées le lendemain matin.

A Ashdod, Beer Sheva, Jérusalem, Haïfa et d’autres grandes villes, des artistes célèbres (ou pas tellement) ont diverti le public toute la nuit.

A Ramat Gan, 12 scènes différentes réparties dans la ville ont été utilisées pour des représentations qui ont duré jusqu’au matin. La ville a estimée que 60 000 personnes avaient participé aux fêtes dans la rue.

Des spectacles de feux d’artifice, dont le plus grand au mont Herzl à Jérusalem, ont illuminé le ciel mercredi soir.

Mercredi soir, il n’y a eu que des blessés légers pendant les fêtes de la nuit, certaines dues à des feux d’artifices. A Rosh HaAyin, à l’est de Tel Aviv, des étincelles des feux d’artifice de la ville sont retombées sur le public, entraînant la police à annuler le reste du spectacle de feux d’artifice.

A Ramle, un petit enfant a été légèrement blessé par des étincelles et a été emmené à l’hôpital Assaf HaRofe. Et à Yavne, une femme a été légèrement blessée par des étincelles de feux d’artifice qui étaient entrées dans son appartement par la fenêtre. Elle a été emmenée à l’hôpital Kaplan.

Les célébrations de la journée de jeudi ont commencé officiellement à 9h30 par une cérémonie à la résidence présidentielle de Jérusalem. Des personnalités et des dirigeants politiques étaient présents, et le président a remis les citations militaires annuelles aux soldats s’étant distingués.

Le président, le chef d’Etat-major, le Premier ministre et le ministre de la Défense ont écouté leurs chansons préférées de Yom HaAtsmaout jouées par l’orchestre de l’armée israélienne et des chanteurs invités.

Un survol des avions de combat et des hélicoptères a marqué le début des festivités. Le survol des forces aériennes est une attraction populaire de la journée, particulièrement sur les plages méditerranéennes, où les familles apportent des chaises pliantes, et bien sûr des barbecues, pour regarder le spectacle.

Alors que la journée est fériée pour la plupart des Israéliens, les services de sécurité ont augmenté le niveau d’alerte et fermé les entrées d’Israël pour les Palestiniens de Cisjordanie par crainte que des organisations terroristes ne commettent des violences pendant les festivités.

Des centaines de policiers supplémentaires sont déployées dans les centres villes et sur les autoroutes du pays pour empêcher les blessures pendant la célébration.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...