Rechercher

Yom HaZikaron : Des Israéliens d’un vol de la Lufthansa observent la minute de silence

'Très exactement à la même heure en Israël, des millions d'individus consacraient cette minute à la mémoire de ceux qui sont tombés au combat', a expliqué un homme aux passagers

Un groupe d'Israéliens sur un vol de la  Lufthansa  se tiennent en silence dans le couloir au moment même où résonne en Israël la sirène qui ouvre Yom HaZikaron, le 1er mai 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Un groupe d'Israéliens sur un vol de la Lufthansa se tiennent en silence dans le couloir au moment même où résonne en Israël la sirène qui ouvre Yom HaZikaron, le 1er mai 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un groupe d’Israéliens à bord d’un vol de la Lufthansa a respecté un moment de silence dimanche, journée du Souvenir (Yom HaZikaron) au sein de l’état juif, pour rendre hommage aux femmes et aux hommes qui ont perdu la vie alors qu’ils accomplissaient leur devoir au sein de l’armée ou décédés au cours d’attentats terroristes.

Le groupe d’Israéliens – dont le vol reliait Marrakech à Munich – s’est tenu dans l’allée centrale de l’avion en silence pendant une minute à 20 heures pile (heure israélienne), au moment même où la sirène traditionnelle marquant le lancement de la Journée du Souvenir résonnait en Israël.

David, qui habite à Petah Tikva, a déclaré au site d’information israélien Ynet que les autres passagers ont tout d’abord été troublés par la présence silencieuse d’un groupe de personnes réunies dans le couloir.

« Nous leur avons expliqué la signification de la Journée du Souvenir pour nous et que très exactement à la même heure en Israël, des millions d’individus consacraient cette minute à la mémoire de ceux qui sont tombés au combat », a-t-il ajouté.

« C’était très émouvant », a-t-il ajouté.

Un autre Israélien qui se trouvait à bord a indiqué à Ynet que les autres passagers avaient admiré la solidarité des Israéliens avec leurs compatriotes défunts.

La semaine dernière, les Israéliens qui se trouvaient à bord d’un vol d’El Al qui reliait Tel Aviv à Londres ont également respecté la minute de silence – qui précédait justement le décollage – au moment où la sirène retentissait en Israël à l’occasion de Yom HaShoah.

A 11 heures du matin, lundi, une deuxième sirène longue de deux minutes transpercera le silence, marquant le début des cérémonies officielles de la Journée du souvenir dans tout le pays, auxquelles 1,5 million d’Israéliens devraient assister. Une cérémonie officielle en hommage aux 3 117 personnes décédées lors d’attentats terroristes commencera à 13 heures.

Depuis 1860, année durant laquelle le tout premier quartier juif a été érigé aux abords des murs de la vieille ville de Jérusalem, ce sont 13 544 femmes et hommes qui ont perdu la vie alors qu’ils servaient dans les services de sécurité en Israël et dans la communauté juive pré-état, selon les chiffres officiels.

La Journée du Souvenir, créée en 1951 par le Premier ministre et ministre de la Défense David Ben-Gourion, a été instaurée en date du 4 du mois d’Iyar, le jour précédant la Journée de l’Indépendance qui commence immédiatement après la Journée du Souvenir, lundi dans la soirée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...