Yossi Cohen prend aujourd’hui les rênes du Mossad
Rechercher

Yossi Cohen prend aujourd’hui les rênes du Mossad

Le Who's who de la défense et de la politique ont pris congé mardi du chef sortant de l'agence Tamir Pardo

Yossi Cohen, le chef sortant du Conseil national de sécurité, quittant son domicile le matin après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu l'ait nommé comme le nouveau chef du Mossad, le 8 décembre 2015 (Crédit photo: Flash90)
Yossi Cohen, le chef sortant du Conseil national de sécurité, quittant son domicile le matin après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu l'ait nommé comme le nouveau chef du Mossad, le 8 décembre 2015 (Crédit photo: Flash90)

Le conseiller pour la sécurité nationale Yossi Cohen deviendra officiellement mercredi le 12e chef du Mossad israélien, lors d’une cérémonie de passation des pouvoirs au siège de l’agence.

Mardi, les principaux dirigeants, actuels et anciens, des establishements politiques et de la Défense du pays se sont réunis pour une cérémonie d’adieu avec de nombreux discours parfois touchants en l’honneur du chef sortant de l’agence Tamir Pardo.

« Nous ne pouvons pas parler de tout ce que vous avez fait toutes ces décennies – et plus encore ces cinq dernières années lorsque vous étiez à la tête du plus long et du plus audacieux bras de l’Etat d’Israël – pour bien du pays et du peuple juif dans son ensemble », a dit le président Reuven Rivlin à Pardo lors du pot d’adieu.

Au lieu de cela, Rivlin s’est tourné vers Omrit, la femme de Pardo. «J’ai un devoir moral avant de parler de Tamir, » a-t-il commencé. « Vous l’avez partagé avec nous. L’Etat d’Israël a rivalisé avec vous et votre famille, et la concurrence était féroce.  »

Rivlin a salué Pardo, en disant: «Dans les cinq dernières années, la sécurité d’Israël a été placée entre vos mains plus d’une fois …. Vous avez conduit le Mossad à la pointe de la technologie, mais avez toujours veillé qu’il reste une organisation basée sur le capital humain. »

Parmi les participants il y avait le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Moshe Yaalon, le chef de l’opposition Isaac Herzog, le président de la Knesset Yuli Edelstein, la députée de l’Union sioniste (et ancienne agente du Mossad) Tzipi Livni, l’actuel chef d’état-major de Tsahal Gadi Eizenkot, et ses prédécesseurs Dan Halutz et Gabi Ashkenazi, l’ancien chef du Mossad Shabtai Shavit, et beaucoup d’autres.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) avec le chef du Mossad Tamir Pardo sortant lors d'une cérémonie d'adieu pour Pardo à Tel Aviv le 5 janvier 2016 (Crédit photo: Kobi Gideon / GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) avec le chef du Mossad Tamir Pardo sortant lors d’une cérémonie d’adieu pour Pardo à Tel Aviv le 5 janvier 2016 (Crédit photo: Kobi Gideon / GPO)

Pardo a lors de son propre discours vanté les agents et le personnel du Mossad. « Vous qui servez au Mossad êtes une concentration de force, d’excellence, de courage, d’audace, de détermination, de créativité sans bornes, de sagesse et d’intégrité », a-t-il dit.

La chorale de l’agence a chanté la ballade classique, « Darkeinu » (« Notre chemin») avec son refrain emblématique, «Notre chemin n’est pas facile», ainsi que la chanson critique-patriotique classique, « Ein Li Eretz Aheret » ( «Je n’ai pas d’autre pays »), qui commence ainsi: «Je n’ai pas d’autre pays, même si ma terre brûle … Je ne vais pas le laisser faire, je vais le lui rappeler … jusqu’à ce qu’il ouvre les yeux. »

Le comédien Asi Cohen a envoyé une vidéo, diffusé à la cérémonie, dans lequel il a dépeint son personnage comique emblématique Shauli dans une tentative de rejoindre le Mossad sous le pseudonyme de « Saül. »

Le remplaçant de Pardo, Cohen, a servi comme conseiller à la sécurité nationale de Netanyahu depuis 2013, et avant cela etait le chef adjoint du Mossad.

«Nous nous rencontrés il y a deux décennies, et avons coopéré depuis, » a dit mardi Cohen à Pardo. «J’ai eu le privilège d’être votre adjoint, période au cours de laquelle j’ai passé de longues journées et nuits en m’inspirant de vous et en apprennant de vous ce que ce signifie être un analyste profond. »

Netanyahu a également parlé lors de l’événement, en disant en plaisantant à Pardo que «Vous aviez demandé un mandat intéressant, et vous l’avez obtenu. Le sort a voulu que vous serviez [en tant que chef du Mossad] pendant le printemps arabe ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...