Rechercher

Yvelines : Le couple Morin reconnu Justes parmi les nations

Pendant la guerre, le couple a recueilli le jeune Henri Dauman, devenu des années plus tard un photojournaliste américain renommé

Aurélien et Julienne Morin en 1961. (Crédit : Yad Vashem)
Aurélien et Julienne Morin en 1961. (Crédit : Yad Vashem)

Aurélien Louis Morin, né en 1883, ouvrier maçon, et son épouse Julienne Marie Morin Mutel, née en 1887, nourrice de l’Assistance publique, ont été reconnus Justes parmi les nations par le mémorial de Yad Vashem.

La cérémonie aura lieu ce lundi à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), a rapporté Le Parisien.

Pendant la guerre, le couple a recueilli Henri Dauman, devenu des années plus tard un photojournaliste américain très renommé. L’homme est à l’origine de la demande de reconnaissance auprès de Yad Vashem.

Né à Montmartre en 1933, Dauman est issu d’une famille juive polonaise.

Son père, fabricant de casquette et marchand ambulant, engagé en 1940 dans le 23e régiment français de marche de volontaires étrangers, a été arrêté en 1941 lors de la rafle dite du « billet vert ». Il a été transféré au camp de Pithiviers et déporté vers Auschwitz par le convoi numéro 6, et a été tué par les nazis le 4 septembre 1942 à l’âge de 41 ans.

Avec sa mère, ils ont fui à Limay, dans les Yvelines, échappant de peu à la rafle du Vel’ d’hiv’. Là-bas, l’enfant a été caché par les Morin, que sa mère connaissait, alors qu’elle se cachait dans la ville voisine de Mantes-la-Jolie.

« Pendant deux ans, Henri Dauman est accueilli, choyé comme un membre à part entière de la famille. L’affection d’Aurélien et Julienne Morin lui a permis de traverser cette période difficile et de surmonter le chagrin lié à l’absence de ses parents. Il a pu aller à l’école, manger à sa faim grâce au potager et au poulailler des Morin », écrit Yad Vashem.

Il a pu retrouver sa mère à la fin de la guerre, alors que les bombardements s’intensifiaient et qu’elle est venue le chercher pour qu’ils aillent se cacher dans la région d’Alençon.

Sa mère, Chana, est décédée en 1946 après qu’un pharmacien eut empoisonné des clients avec des médicaments frelatés, laissant Henri âgé de 13 ans, orphelin et pupille de la nation.

Après plusieurs passages dans des orphelinats, il a rejoint New York en 1950, où il a commencé à faire des photos.

Au 1er janvier 2021, 27 921 personnes de 51 pays ont reçu la distinction de « Juste parmi les nations » pour leur protection apportée à des Juifs pendant la Shoah. La Pologne, les Pays-Bas et la France sont les pays qui comptent le plus de médaillés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...