Rechercher

Zelensky blâme la neutralité d’Israël face à « l’alliance » Moscou-Téhéran en Ukraine

Israël ne fournira pas de "systèmes d'armements" à l'Ukraine, a répété Benny Gantz à son homologue

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a critiqué lundi la neutralité observée par Israël depuis l’invasion de son pays par la Russie, qui a permis selon lui une « alliance » entre Moscou et Téhéran avec notamment la livraison de drones iraniens à l’armée russe.

« Cette alliance n’aurait tout simplement pas existé si vos politiciens avaient pris une décision à l’époque. La décision que nous demandions », a déclaré M. Zelensky dans une intervention lors d’une conférence organisée par le quotidien israélien Haaretz, en référence au soutien d’Israël face à la Russie, que Kiev a demandé à plusieurs reprises.

Selon lui, ce rapprochement entre Moscou et Téhéran a été possible suite à « la décision (israélienne) de ‘ne pas déranger’ le Kremlin » dès 2014 après l’annexion de la Crimée par la Russie, de façon selon lui à préserver les bonnes relations diplomatiques entre les deux pays.

Son discours intervenait quelques jours avant des élections législatives à l’issue incertaine en Israël, prévues le 1er novembre.

Le président ukrainien a accusé lundi l’Iran d’avoir accepté de livrer des drones à la Russie, en échange d’une « aide russe au programme nucléaire iranien ». « Probablement, c’est exactement ça le sens de leur alliance », a-t-il argué.

« Nous n’avons toujours pas de système de défense aérienne et de défense antimissile moderne et efficace qui pourrait sécuriser notre ciel. C’est pourquoi la Russie espère utiliser la terreur dans les airs pour compenser les pertes au sol », a-t-il encore déploré, indiquant qu' »en huit mois de guerre, la Russie a utilisé près de 4 500 missiles contre nous ».

Volodymyr Zelensky a par ailleurs affirmé que la Russie avait commandé « environ 2 000 Shaheds iraniens », ces drones kamikazes, pour appuyer son invasion de l’Ukraine, après plusieurs revers militaires sur le terrain depuis début septembre.

Le président ukrainien n’a pas précisé si ce chiffre incluait une nouvelle commande ou le nombre total de drones iraniens achetés par Moscou à Téhéran dont certains ont déjà utilisés pour viser notamment des infrastructures énergétiques, selon Kiev.

Selon M. Zelensky, « des instructeurs iraniens sont venus apprendre aux Russes à utiliser ces drones » avant de les utiliser en Ukraine, a-t-il ajouté.

Plus tôt lundi, le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, avait échangé avec son homologue ukrainien, Oleksiï Reznikov, lui indiquant qu’Israël ne fournirait pas de « systèmes d’armements » à l’Ukraine, deux jours après une mise en garde de Moscou contre la fourniture d’armement israélien à Kiev.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...