Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Zemmour et Pétain, « sauveur de Juifs »: La cour de Cassation ordonne un nouveau procès

La Cour de cassation juge que "les propos reprochés peuvent constituer un délit même s'ils portent sur une personnalité qui n'a pas été condamnée pour crime contre l'humanité"

Éric Zemmour, candidat à l’élection présidentielle, au JT de TF1 dans les studios de la chaine à Boulogne-Billancourt, en région parisienne, le 30 novembre 2021. (Crédit : Thomas Coex/POOL/AFP)
Éric Zemmour, candidat à l’élection présidentielle, au JT de TF1 dans les studios de la chaine à Boulogne-Billancourt, en région parisienne, le 30 novembre 2021. (Crédit : Thomas Coex/POOL/AFP)

La Cour de cassation a annulé mardi la relaxe d’Éric Zemmour et ordonné un nouveau procès de l’homme politique pour « contestation de crime contre l’humanité », pour avoir soutenu en 2019 que le maréchal Pétain avait « sauvé » des juifs français pendant la Seconde Guerre mondiale.

Dans cette affaire, Éric Zemmour avait été relaxé par le tribunal de Paris en 2021 puis par la cour d’appel en 2022. La plus haute juridiction de l’ordre judiciaire s’est prononcée sur les pourvois formés par cinq associations parties civiles et par le parquet général.

En cause, des propos tenus le 14 octobre 2019, lors d’un débat avec Bernard-Henri Lévy dans l’émission « Face à l’info » dont il était le chroniqueur vedette sur CNews.

« Un jour (…) vous avez osé dire que Pétain avait sauvé les juifs français. C’est une monstruosité, c’est du révisionnisme », s’était indigné BHL. « C’est encore une fois le réel, je suis désolé », lui avait répondu M. Zemmour.

Dans ses motivations de relaxe le 12 mai 2022, la cour d’appel de Paris avait estimé que, si les propos « peuvent heurter les familles de déportés », ils « n’ont pas pour objet de contester ou de minorer, fût-ce de façon marginale, le nombre des victimes de la déportation ou la politique d’extermination dans les camps de concentration ».

La cour d’appel avait rappelé que Philippe Pétain, chef du gouvernement du régime de Vichy, n’avait pas été condamné « pour un ou plusieurs crimes contre l’humanité » lors de son procès à la Libération, mais pour « attentat contre la sûreté intérieure de l’État » et « intelligence avec l’ennemi ».

Le maréchal Pétain, le 9 juin 1941 à Vichy. (Crédit : AP/Archives)

Mardi, la Cour de cassation juge au contraire que « les propos reprochés peuvent constituer un délit même s’ils portent sur une personnalité qui n’a pas été condamnée pour crime contre l’humanité », selon un communiqué de la haute juridiction.

Elle ajoute que « la cour d’appel aurait dû considérer qu’en affirmant ‘c’est encore une fois le réel’, l’homme politique a repris à son compte les propos » et que, si ces derniers « faisaient écho à des écrits plus mesurés précédemment publiés (…) dans un de ses livres, la cour d’appel aurait dû en faire une meilleure démonstration ».

« C’est une vraie victoire du droit et de la mémoire. La thèse selon laquelle Pétain aurait ‘sauvé des juifs’ n’a pas été reconnue par la Cour de cassation », s’est félicité auprès de l’AFP Me Patrice Spinosi, avocat au conseil du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap).

« La Cour de cassation dit surtout que la cour d’appel s’est mal expliquée, donc nous espérons que la prochaine cour d’appel motivera mieux sa décision qui, il me semble, devra aller dans le même sens, puisque nous avons eu deux décisions favorables », a déclaré à l’AFP l’avocat d’Éric Zemmour, Me Olivier Pardo.

Interrogé sur la décision de la Cour de cassation, Zemmour a dénoncé un arrêt « évidemment politique ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.