Egged, la plus grande compagnie de bus israélienne, a cessé d’émettre son service de notification relatif au Omer suite à une pléiades de critiques l’accusant d’utiliser son matériel de signalisation numérique pour partager des informations « hors de propos ».

La période du Omer, qui s’étend sur sept semaines, débute avec la récolte des premiers blés, réalisée au deuxième jour de la Pâque juive avant de s’achever avec la fête de Chavouot, qui commémore le don de la Torah.

Dans un article intitulé « Pente glissante », Idan Yossef, chroniqueur pour le site News1, a formulé des critiques à l’encontre d’Egged pour avoir ciblé uniquement le secteur religieux de la population.

« Les transports en commun ne peuvent être autorisés à présenter des informations qui ignorent des populations entières », écrit-il.

« Même un message disant ‘Bonnes fêtes’ reste plutôt douteux », poursuit Yossef. « Mais c’est acceptable tant qu’il affiché le jour de l’Indépendance d’Israël et apparaît sur les bus qui traversent les quartiers ultra-orthodoxes. »

La communauté ultra-orthodoxe se montre généralement réticente à accepter le caractère laïc de l’Etat d’Israël et ne célèbre pas le jour de l’Indépendance.

Au cours des dernières années, Egged a installé des écrans numériques sur ses bus informant les passagers sur les prochains arrêts de bus, sur la disponibilité des autres bus, sur l’heure prévisionnelle d’arrivée, etc

Le système de signalisation est également utilisé pour souhaiter aux passagers de bonnes fêtes, quand l’occasion s’impose. Pour la première fois, les autobus Egged ont affiché des messages relatifs à la période du Omer.

Selon le site Kikar Hashabbat, Egged a décidé de stopper le programme. La société n’a pas souhaité commenter l’information.