Moshe Feiglin a dit qu’il quittait le Likud après avoir échoué à obtenir une place réaliste sur la liste des candidats du parti pour les élections de mars.

Feiglin, membre du Likud depuis 2005 et député de la Knesset depuis 2013, a terminé 36e sur la liste du Likud à l’issue des primaires de la semaine dernière. Les derniers sondages montrent que le parti gagnerait quelques 25 sièges dans la future Knesset. Il en a actuellement 18 dans une liste commune avec Yisrael Beytenu.

Feiglin a affirmé avoir été poussé vers la sortie par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et ses partisans.

« Netanyahu m’avait pris pour cible, mais je ne nourris aucun ressentiment envers lui », a déclaré Feiglin, lundi soir, lors d’une réunion à laquelle assistaient des centaines de partisans de sa propre faction, Manhigut Yehudit.

Feiglin, grand partisan de la construction dans les implantations juives et de l’autorisation, pour les Juifs, de prier au Mont du Temple, a dit qu’il allait former un mouvement politique qui « s’alignerait sur les idéaux juifs » et qu’il espérait pouvoir mener. Le nouveau parti ne se présentera probablement pas aux élections de mars.

Plusieurs autres partis politiques lui ont ont ouvert leur listes, a indiqué Feiglin devant ses partisans. Cela lui permettrait de retrouver une place de député dans la future Knesset.

Feiglin a affirmé « envisager toutes les options ».