Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l’attentat au camion-bélier qui a fait 12 morts dans un marché de Noël la veille à Berlin, a indiqué Amaq, l’agence de propagande de l’organisation jihadiste.

« Un soldat de l’EI a commis l’opération de Berlin en réponse aux appels à cibler les ressortissants des pays de la coalition internationale » anti-EI, a précisé l’agence.

La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis et à laquelle participe l’Allemagne mène des raids aériens sur les positions de l’EI qui occupe des régions en Irak et en Syrie.

Lundi, un camion immatriculé en Pologne a foncé intentionnellement sur la foule de l’un des marchés de Noël les plus fréquentés de Berlin, faisant au moins 12 morts et 48 blessés.

La chancelière allemande Angela Merkel a confirmé mardi matin qu’il s’agissait d' »une attaque terroriste ».

En juillet dernier, l’EI avait revendiqué une attaque à la hache commise dans un train en Allemagne. « L’auteur de l’attaque à l’arme blanche en Allemagne est l’un des combattants de l’EI et il a mené cette opération en réponse aux appels à viser les pays de la coalition qui combat l’EI », avait affirmé le groupe jihadiste. Les autorités allemandes avaient toutefois dit à l’époque n’avoir « aucun indice » prouvant les liens entre l’auteur et l’EI.

C’était la première fois que le groupe jihadiste, qui a revendiqué plusieurs attentats sanglants dans le monde, s’attribuait la responsabilité pour une attaque en Allemagne.

L’EI avait revendiqué l’attentat au camion-bélier lors des célébrations de la fête nationale le 14 juillet dans la ville française de Nice. Plus de 80 personnes avaient été tuées.