Chapeaux haut-de-forme, un nain, une perruque ‘jewfro’ et une organisation terroriste fictive appelée « les Brigades d’Abu Saqer el Khalili, la branche Kick Ass » – figurent dans une parodie palestinienne de mauvais goût de l’enlèvement des trois adolescents israéliens.

Le premier acte commence avec trois hommes qui fomentent un complot. L’un est un Arabe trapu portant une chemise en flanelle muni d’une mitrailleuse ; les deux autres semblent être un duo père-fils juifs ultra-orthodoxes.

Alors qu’ils sont sur la route, ils repèrent les trois adolescents, joués par des hommes palestiniens portant des perruques (dont une qui est manifestement un ‘jewfro’), attendant à un arrêt de bus.

Ensuite, le « fils ultra-orthodoxe » feint d’avoir ce qui semble être une crise cardiaque ou un étouffement pendant que le père va demander aux auto-stoppeurs de l’aide.

Après avoir été attirés vers le fils, les trois adolescents aident à porter le kidnappeur en « difficulté » à la voiture, où ils sont pris en embuscade par l’homme avec le pistolet et les « hommes ultra-orthodoxes » et enfermés dans le coffre de la voiture.

Dans le deuxième acte, les « adolescents enlevés » sont montrés les yeux bandés et à genoux, tandis que les ravisseurs – qui portent des masques et brandissent un fusil d’assaut et une arme de poing – se tiennent derrière et filment une vidéo revendiquant la responsabilité de l’enlèvement.

Ils expliquent que c’était en réponse aux arrestations israéliennes et à la confiscation des terres.

La scène suivante montre deux officiers de l’armée en train de regarder la vidéo des ravisseurs, quand un nain déguisé en Juif ultra-orthodoxe entre dans la pièce. Après avoir parlé aux dirigeants et visionné la vidéo, il déclare que si le redoutable Abu Saqer el Khalili est responsable de l’enlèvement, il ne veut rien avoir à faire avec cela.

Un professeur du Département d’Histoire du Moyen-Orient de l’Université de Haïfa a expliqué au portail d’information israélien Walla news que la vidéo était une raillerie contre les Israéliens.

« Le but de ces vidéos est de se moquer des Israéliens, de nous faire paraître stupides », a déclaré le Dr Ido Zelkovitz. « Le personnage d’’Abu Saqer el Khalili’ est destiné à jouer sur les craintes des dirigeants [israéliens et palestiniens] de la propagation du phénomène salafiste. Vous pouvez le voir à travers la terminologie et le message qu’il envoie. La vidéo est aussi pleine de motivations religieuses et de relents d’antisémitisme ».

Les trois adolescents israéliens – Eyal Yifrach, 19 ans, Naftali Fraenkel, 16 ans, et Gil-ad Shaar, 16 ans – ont été enlevés alors qu’ils faisaient de l’auto-stop dans le bloc Etzion au sud de Jérusalem, le 12 juin. Une opération de grande envergure pour les retrouver est en cours concentrée principalement autour de la région de Hébron.

Le soutien populaire palestinien à l’enlèvement peut se voir sur les médias sociaux, avec les Palestiniens postant des photos d’eux-mêmes faisant le signe de la victoire à trois doigts pour symboliser les trois Israéliens enlevés.

Note : Une version précédente expliquait que la vidéo montrait l’enlèvement comme une conspiration judéo-arabe.