Des heurts entre Palestiniens et policiers israéliens ont repris dimanche après-midi et se sont poursuivies dans la nuit pour la cinquième journée consécutive, peu de temps après que le Shin Bet ait confirmé que plusieurs suspects juifs avaient été arrêtés dans le cadre de l’assassinat de Mohammad Abou Khdeir.

Les Palestiniens ont tenté de brûler le Tombeau de Joseph dans la ville de Naplouse dimanche soir, ont fait savoir des sources de l’Autorité palestinienne. Les forces de sécurité palestiniennes ont empêché les émeutiers d’atteindre le site, sacré pour les Juifs, les Chrétiens, les Samaritains et les Musulmans, à l’aide de gaz lacrymogènes.

Les manifestants ont jeté des pierres et des bombes incendiaires sur la police dans plusieurs quartiers de Jérusalem-Est, y compris de Shuafat, Hizmeh et A-Tur.

Des émeutes ont également été signalées à Nazareth, près d’Ibillin et dans le sud d’Israël, près de la ville d’Arara, où des fonctionnaires ont fermé la route 80.

Près de la ville d’Omer, en dehors de Beersheva, des hommes masqués ont lancé des bombes incendiaires sur des voitures.

En outre, près des villes bédouines du Néguev de Arara, Tel Sheva, Lakia et Hura, les émeutiers ont lancé des pierres sur les policiers. Douze manifestants ont été arrêtés pour le moment, avec d’autres arrestations attendues, a rapporté le site Ynet.

Plus tôt, un certain nombre d’émeutes ont éclaté dans le nord d’Israël, hors des routes 70 et 65, et dans les zones proches de Nazareth. La police a été dépêchée pour réprimer la violence, mais le porte-parole de la police Micky Rosenfeld a déclaré que le secteur était « relativement calme ».

Quelque 200 Arabes israéliens, beaucoup d’entre eux masqués, ont manifesté à l’entrée de la ville du nord d’Israël de Tamra, alors que les résidents jetaient des pierres et des bombes incendiaires sur la police anti-émeute.

La police a arrêté 11 personnes à Tamra, et a procédé à quelque 50 arrestations en tout au cours des deux derniers jours. Parallèlement, des dizaines de manifestants se sont rassemblés à la jonction de Yabor à côté de la route 70.

Sur le Mont Scopus de Jérusalem, une pierre a été lancée à la fenêtre d’un autobus israélien, manquant le chauffeur, a rapporté la Deuxième chaîne.

Pendant ce temps, trois ouvriers palestiniens ont été attaqués dans la ville israélienne de Hadera. L’un d’entre eux a été légèrement blessé dans la bagarre, et les policiers enquêtent sur l’incident.

La police a renforcé sa présence dans la capitale ainsi que dans le nord en prévision de nouveaux affrontements, vraisemblablement, après la fin de la journée de Ramadan.