Le nombre d’immigrants juifs ukrainiens en Israël a bondi de 142 % durant les quatre premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2013 et cette augmentation devrait s’accélérer avec la poursuite de la crise dans ce pays, selon l’Agence Juive.

Selon cet organisme para-gouvernemental israélien chargé de l’immigration, 762 immigrants ukrainiens sont arrivés durant les quatre premiers mois de l’année contre 315 durant la même période de 2013, soit une hausse de 142 %.

Cette tendance n’a cessé de s’accélérer durant cette période avec des augmentations de 200% en mars et de 295% en avril par rapport aux mêmes mois de l’an dernier, a précisé dimanche un porte-parole de l’Agence juive.

« Le nombre de particuliers qui ont formellement entamé un processus d’immigration a augmenté de façon encore plus spectaculaire de même que les particuliers qui ont demandé des informations sur l’immigration en Israël », a ajouté le porte-parole.

« De nombreux juifs qui ont immigré en Israël ces derniers mois ont commencé ou accéléré leurs démarches en raison de l’incertitude qui règne actuellement », en Ukraine a poursuivi le porte-parole.

Selon lui, les représentants de l’Agence juive sont en « contact permanent avec les communautés juives dans les secteurs affectés par les tensions actuelles et suivent attentivement la situation, tout en aidant les communautés à assurer leurs besoins en matière de sécurité et en aidant tout juif qui souhaite immigrer en Israël ».

Les dirigeants israéliens ont jusqu’à présent refusé de prendre parti dans la crise ukrainienne.

Cette position est avant tout due à la crainte qu’inspirent les « capacités de nuisances non négligeables » de la Russie, a expliqué récemment à l’AFP un diplomate israélien.

« Nous devons avancer sur des œufs car Moscou a les moyens d’exprimer son mécontentement en fournissant par exemple des armes sophistiquées à la Syrie ou en renforçant sa coopération dans le domaine nucléaire avec l’Iran », avait souligné le diplomate.

La circonspection israélienne s’explique également par la présence d’une importante communauté juive en Ukraine, forte de 200.000 personnes, dont la grande majorité habite Kiev, ainsi qu’en Russie (570 000).

En outre, plus d’un million d’immigrés originaires de l’ex-URSS se sont installés en Israël dans les années 1990.

La seule intervention israélienne en Ukraine a été conduite par l’Agence juive qui avait annoncé en février avoir envoyé une aide destinée à financer la protection de la communauté juive ukrainienne contre des agressions antisémites.