Le musée de la Tour de David a annoncé mardi, dans un communiqué, que les archéologues ont trouvé un objet rare : une pièce en bronze frappée par le tyran grec de l’histoire de Hanoukka. Elle a été retrouvée dans les ruines de la Tour de David de Jérusalem, lors d’un nettoyage de routine du site samedi soir.

Orna Cohen, la responsable de la conservation du musée emblématique de Jérusalem, a trouvé la petite pièce de bronze il y a quelques semaines, lors d’un travail de réfection, après qu’une partie du mur de la ville de l’ère asmonéene, qui traverse la cour de la citadelle, a subi des dommages mineurs (soit dus à la récente tempête ou à des écoliers, personne n’est vraiment sûr).

La tête d’Antiochos IV Epiphanes apparaît sur une face de la pièce de bronze. L’autre côté est frappé d’une déesse tenant une chose – peut-être une torche – dans sa main.

Antiochos IV était un souverain séleucide connu dans l’histoire juive pour sa promotion impérialiste de l’hellénisation et la suppression des pratiques religieuses locales. Pendant qu’il combattait le royaume ptolémaïque rival en Egypte pour le contrôle du Levant, des zélotes juifs ont organisé une révolte contre lui et le grand prêtre juif hellénisé installé dans le Temple de Jérusalem.

L'archéologue Orna Cohen avec l'ancienne pièce de monnaie trouvée dans la cour de la Tour de David (Crédit : Autorisation Shay Amiran)

L’archéologue Orna Cohen avec l’ancienne pièce de monnaie trouvée dans la cour de la Tour de David (Crédit : Autorisation Shay Amiran)

Antiochos est revenu d’Egypte et a tenté de réprimer le soulèvement. Après sa mort lors d’une campagne en Perse, les rebelles asmonéens dirigés par Judah Maccabée et les hommes de son clan, ont réussi à arracher le contrôle de la Judée aux Grecs séleucides. Ils ont aussi restauré le Temple juif et formé un nouveau royaume juif qui a régné pendant un siècle. La fête de Hanoukka célèbre la victoire des Maccabées sur les Grecs et les Juifs hellénisés.

L’année dernière, les archéologues ont annoncé qu’ils auraient peut-être trouvé les restes d’une forteresse qu’Antiochos aurait utilisée pour assiéger Jérusalem en 168 avant notre ère.

La Tour de David a envoyé la pièce à l’Autorité des Antiquités d’Israël pour qu’elle soit authentifiée.

La datation exacte de la pièce n’est pas claire, mais des milliers d’autres du même type furent frappées au port d’Acre, alors appelé Antioche de Ptolémaïde, entre 172 et 168 avant notre ère, pendant le règne d’Antiochus IV Epiphanes.

Le revers d'une pièce de bronze séleucide trouvée dans la Tour de David datant du règne d'Antiochos IV Epiphanes, le roi dans l'histoire de Hanoukka (Crédit : Autorisation du Musée de la Tour de David)

Le revers d’une pièce de bronze séleucide trouvée dans la Tour de David datant du règne d’Antiochos IV Epiphanes, le roi dans l’histoire de Hanoukka (Crédit : Autorisation du Musée de la Tour de David)

Son bord dentelé a permis de determiner une fenêtre de 50 ans, lorsque ce style était en vogue parmi les rois séleucides.

« Acre semblait aimer l’idée de pièces dentelées », a déclaré Donald Ariel, chef du département de l’AAI, au Times of Israel.

La pièce aurait pu être frappée par l’armée séleucide pour payer des troupes qui ont étouffé la révolte des Maccabées, a-t-il estimé. Ces monnaies ont été utilisées comme de la petite monnaie par des soldats à destination des Grecs.

La pièce avait peu de valeur à l’époque et n’est pas trop rare de nos jours non plus. Ariel a expliqué qu’il y a au moins 2 000 pièces frappées par Antiochos IV à Acre dans la collection de l’AAI. C’est « le deuxième type de monnaie le plus courant des Séleucides », a-t-il ajouté, et il est seulement surpassé en nombre par les pièces de monnaie frappées par Antiochos III, le père d’Antiochos IV.

Jérusalem et la Tour de David sous la neige (Crédit : Noam Chen)

Jérusalem et la Tour de David sous la neige (Crédit : Noam Chen)

Parce que la Tour de David n’est pas un lieu où il y a une fouille archéologique active, la direction du musée ne s’attendait pas à trouver de nouvelles découvertes originales, a déclaré le directeur Eilat Lieber au Times of Israel. Israël a pris la Vieille Ville à la Jordanie pendant la guerre des Six Jours en 1967, et les archéologues ont fouillé la citadelle pour la première fois un an plus tard. Les dernières fouilles archéologiques de la Tour de David ont pris fin en 1988.

« C’était vraiment une grande surprise pour nous », a déclaré Lieber, notant que la plupart des objets asmonéens ont tendance à provenir d’une époque plus tardive de cette période. En outre, ils ont été « surpris par ce timing » juste avant Hanoukka.

Mais si vous voulez votre propre pièce de monnaie frappée par Antiochos pour Hanoukka, il y en a plusieurs mises en vente en ligne, y compris sur eBay pour 81 shekels.

Jessica Steinberg a contribué à cet article.