11 officiers blessés alors que la police évacue un avant-poste en Cisjordanie
Rechercher

11 officiers blessés alors que la police évacue un avant-poste en Cisjordanie

Un activiste d’extrême droite a lancé du détergent, des œufs, des bâtons et des pierres pour empêcher la démolition de 10 bâtiments à Tapuah ; 6 ados ont été arrêtés.

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Des jeunes d'extrême-droite manifestant contre la démolition ordonnée par la cour de 17 constructions au sein de l'avant-poste illégal de Tapuah West. (Crédit : Police israélienne)
Des jeunes d'extrême-droite manifestant contre la démolition ordonnée par la cour de 17 constructions au sein de l'avant-poste illégal de Tapuah West. (Crédit : Police israélienne)

La police a commencé à évacuer 10 bâtiments à Tapuah dimanche matin, s’opposant à des centaines de jeunes d’extrême droite qui se sont dirigés vers l’avant-poste illégal situé au nord de la Cisjordanie afin d’empêcher la démolition ordonnée par un tribunal.

A la fin de la matinée, onze officiers avaient été blessés avec des brûlures et six adolescents extrémistes avaient été arrêtés pour avoir attaqué des forces de sécurité et conduit des émeutes, a déclaré la police.

Des officiers ont été confrontés à une « violente résistance » des manifestants, qui ont lancé du détergent, des bâtons, des œufs et d’autres objets aux forces de l’ordre.

De leur côté, les manifestants ont accusé des officiers d’emploi excessif de la force alors qu’ils cherchaient à tenir les jeunes à distance.

Les forces de sécurité sont arrivées samedi soir et ont commencé à boucler la communauté située au sommet d’une colline et qui se trouve entre les implantations de Kfar Tapuah et Ariel.

Immédiatement après, des résidents ont commencé à appeler des jeunes activistes pour venir protester contre l’éviction. En quelques heures, des centaines de jeunes d’extrême droite se sont rassemblés sur le site, alors qu’un certain nombre d’entre eux ont jeté des pierres aux forces de police.

Au cours de la nuit, des officiers ont détenu des dizaines de personnes, les embarquant dans des bus qui les ont déposés à l’implantation d’Ofra à quelques kilomètres de la, selon l’organisation d’aide juridique Honenu.

Un enfant âgé de 15 ans a été arrêté l’intersection d’Ofra après s’en être de nouveau pris aux forces de l’ordre. Il a été emmené au poste de police Binyamin où il a été interrogé et libéré avec assignation à résidence pendant cinq jours.

La police arrive à l’avant-poste illégal de l Tapuah West en amont de sa démolition ordonnée par la cour (Autorisation)

En février 2017, la Haute Cour de Justice a validé la destruction de 17 bâtiments à Tapuah West, une zone agricole, où l’on avait construit sur de la terre privée appartenant à des résidents du village palestinien voisin de Yasuf.

Dans sa décision, le tribunal a accepté l’opinion de l’état qui ne s’est pas opposé à la démolition de ces bâtiments, mais a demandé que les 18 autres structures illégales soient conservées puisqu’elles sont situées sur un terrain considéré être une « terre de l’état » que le gouvernement prévoit de légaliser.

Quatre de ces bâtiments dans l’avant-poste chevauchent des terres privées et des terres de l’état. Leur sort doit être décidé dans les semaines à venir par la Haute Cour de justice.

Des évacuations précédentes dans la zone ont vu de violentes altercations entre les manifestants et la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...