Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

13 Arabes israéliens accusés d’avoir planifié des attaques pour le compte du Hamas

Selon un communiqué conjoint de la police et du Shin Bet, les suspects, pour la plupart originaires de Sakhnin, ont acheté des armes à des agents en Cisjordanie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des armes saisies par la police dans une cellule terroriste arabe israélienne dans la ville septentrionale de Sakhnin, sur une vidéo publiée le 10 mars 2024. (Crédit : Capture d’écran de la police israélienne)
Des armes saisies par la police dans une cellule terroriste arabe israélienne dans la ville septentrionale de Sakhnin, sur une vidéo publiée le 10 mars 2024. (Crédit : Capture d’écran de la police israélienne)

Les autorités israéliennes s’apprêtent à inculper plus d’une dizaine de citoyens arabes accusés d’avoir planifié des attaques au nom du groupe terroriste palestinien du Hamas, ont déclaré dimanche la police israélienne et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet dans un communiqué conjoint.

Les treize suspects, originaires pour la plupart de la ville de Sakhnin, dans le nord du pays, sont soupçonnés d’avoir acheté des armes à des agents en Cisjordanie, selon le communiqué.

Les autorités ont déclaré que le projet avait été démantelé au cours d’une enquête confidentielle qui a duré des mois. Selon la Radio militaire, des documents des services de renseignement du Hamas saisis par des soldats dans la bande de Gaza ont aidé les enquêteurs à mettre la main sur les suspects.

Les actes d’accusation contre les suspects, dont certains ont participé à des émeutes pendant la guerre de Gaza de mai 2021, devraient être déposés au tribunal de Haïfa dimanche.

Deux hommes, Mohammed Khaled et Mohammed Youssef, ont été accusés par la police de diriger la cellule et de recruter les autres membres.

L’un des suspects, Mohammed Khalaila, était en contact avec des terroristes du Hamas dans la bande de Gaza, qui lui fournissaient des instructions sur la fabrication d’explosifs et lui demandaient de recruter d’autres individus, selon le communiqué.

Les autorités ont indiqué que quatre armes à feu, des munitions et d’autres équipements ont été saisis lors des perquisitions effectuées dans la cellule. Certaines des armes provenaient de l’armée israélienne, selon le communiqué.

En outre, Suheib Jalbush, un Palestinien de Cisjordanie accusé de trafic d’armes, a également été arrêté pour son implication dans le complot.

Les autorités n’ont précisé ni le lieu ni l’heure des arrestations.

La police est en état d’alerte maximale face à la recrudescence des tensions à l’approche du Ramadan, qui débute cette semaine.

Des officiers de la police des frontières israélienne marchant rue Jaffa, dans le centre de Jérusalem, le 6 mars 2024. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

La police a également déclaré que 20 résidents de Jérusalem-Est avaient été arrêtés pour incitation et soutien au terrorisme au cours des deux dernières semaines.

Certains actes d’accusation ont été prononcés et l’enquête se poursuit, a indiqué la police, accusant des groupes terroristes de tenter de provoquer des troubles dans la capitale autour du Ramadan en diffusant de « fausses informations concernant la réalité à Jérusalem, la Vieille Ville et en particulier le mont du Temple ».

Par le passé, des rumeurs faisant état de tentatives israéliennes de modifier le délicat statu quo sur le mont du Temple, que les musulmans appellent l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa, ont menacé d’ébranler tout semblant de calme à Jérusalem.

Cette année, le Ramadan a lieu alors qu’Israël se bat contre le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza. La guerre a éclaté lorsque quelque 3 000 terroristes ont pris d’assaut le sud d’Israël le 7 octobre, tuant près de 1 200 personnes, principalement des civils, tout en prenant 253 otages de tous âges, en commettant de nombreuses atrocités et en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle. La plus jeune victime avait 10 mois tandis que le plus jeune otage a un an.

Israël a répondu à à cette attaque, la plus meurtrière de l’histoire du pays et la pire menée contre des Juifs depuis la Shoah, par une opération aérienne suivie d’une incursion terrestre dans la bande de Gaza visant à anéantir le Hamas, à mettre fin à son règne de seize ans à Gaza et à libérer tous les otages, dont plus de la moitié sont toujours en captivité.

Des musulmans priant le premier vendredi du Ramadan devant le Dôme du Rocher de la mosquée Al-Aqsa sur le mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 24 mars 2023. (Crédit : Mahmoud Illean/AP Photo)

Le mont du Temple est le lieu le plus sacré du judaïsme, où se trouvaient autrefois deux temples bibliques, et la mosquée Al-Aqsa est le troisième lieu saint de l’islam, ce qui fait de ce site un point névralgique du conflit israélo-palestinien.

Des centaines de milliers de musulmans se pressent sur le site pour prier à l’occasion du Ramadan, où la ferveur religieuse est exacerbée. Si Israël a imposé des restrictions à l’accès des Palestiniens en période de fortes tensions sécuritaires, il s’est abstenu de limiter l’accès de la minorité musulmane du pays.

Les chefs de la police et du Shin Bet, ainsi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant et le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir ont tenu d’intenses délibérations sur le cadre d’accès au complexe du mont du Temple, craignant que cela ne déclenche de nouvelles violences.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.