Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

15 manifestants arrêtés : Netanyahu réaffirme son engagement envers la refonte

La police montée écarte les activistes, qui ont organisé des manifestations à travers le pays, pour dénoncer la loi sur la "raisonnabilité, et rétablit la circulation sur l’Ayalon

  • Des Israéliens bloquent l'autoroute Ayalon lors d'une manifestation contre les plans du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à remanier le système judiciaire, à Tel Aviv, Israël, jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP)
    Des Israéliens bloquent l'autoroute Ayalon lors d'une manifestation contre les plans du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à remanier le système judiciaire, à Tel Aviv, Israël, jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP)
  • La jonction de Ra'anana est bloquée par des manifestants, le 20 juillet 2023. (Crédit : Tiffany Viner)
    La jonction de Ra'anana est bloquée par des manifestants, le 20 juillet 2023. (Crédit : Tiffany Viner)
  • La police utilise un canon à eau sur des Israéliens à l'autoroute Ayalon protestant contre les plans du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu pour remanier le système judiciaire, à Tel Aviv, jeudi 2) juillet 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
    La police utilise un canon à eau sur des Israéliens à l'autoroute Ayalon protestant contre les plans du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu pour remanier le système judiciaire, à Tel Aviv, jeudi 2) juillet 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
  • Un agent de la police montée retient des Israéliens qui protestent contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de remanier le système judiciaire, à Tel Aviv, jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
    Un agent de la police montée retient des Israéliens qui protestent contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de remanier le système judiciaire, à Tel Aviv, jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
  • Des Israéliens bloquent l'autoroute Ayalon pour protester contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refondre le système judiciaire, à Tel Aviv, vendredi 21 juillet 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
    Des Israéliens bloquent l'autoroute Ayalon pour protester contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refondre le système judiciaire, à Tel Aviv, vendredi 21 juillet 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
  • Un feu brûle alors que des Israéliens bloquent l'autoroute Ayalon pour protester contre les plans du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à remanier le système judiciaire, à Tel Aviv, jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
    Un feu brûle alors que des Israéliens bloquent l'autoroute Ayalon pour protester contre les plans du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à remanier le système judiciaire, à Tel Aviv, jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
  • Des feux brûlent alors que des Israéliens occupent l'autoroute Ayalon pour protester contre les plans du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à remanier le système judiciaire, à Tel Aviv, jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP)
    Des feux brûlent alors que des Israéliens occupent l'autoroute Ayalon pour protester contre les plans du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à remanier le système judiciaire, à Tel Aviv, jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP)
  • Des Israéliens protestent contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refondre le système judiciaire, à l'extérieur des murs de la Vieille Ville à Jérusalem, jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Mahmoud Illean/AP)
    Des Israéliens protestent contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refondre le système judiciaire, à l'extérieur des murs de la Vieille Ville à Jérusalem, jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Mahmoud Illean/AP)

Des manifestants opposés à la réforme du système judiciaire se sont rassemblés à Tel Aviv et dans d’autres villes jeudi soir pour protester contre le projet du gouvernement Netanyahu de réformer le système judiciaire indépendant d’Israël, en vue d’empêcher l’adoption imminente d’un projet de loi supprimant un contrôle essentiel du pouvoir gouvernemental.

La police a arrêté au moins 15 manifestants à Tel Aviv et à Raanana pour troubles à l’ordre public et pour attaques contre des officiers.

Les voies de l’autoroute Ayalon en direction du nord n’ont été rouvertes qu’après minuit ; la circulation a repris plus tôt dans l’autre sens. Les manifestants, qui se sont regroupés au départ sur la place Habima, ont bloqué l’artère principale de Tel Aviv à plusieurs reprises au cours de la soirée. Les militants ont allumé des feux, tapé sur des tambours et tenté d’esquiver les tentatives de la police de les dégager de la route.

Cette scène s’est répétée pratiquement tout au long de la journée et de la nuit, les militants opposés à la réforme judiciaire du gouvernement ayant bloqué des carrefours et organisé des manifestations à travers tout le pays. À Raanana, une petite ville aisée située au nord de Tel Aviv, les manifestants ont bloqué pendant plusieurs heures un carrefour important de l’autoroute 4.

À Tel Aviv, la police a déployé des agents de police montée et un canon à eau pour repousser les manifestants hors de la route et empêcher de nouvelles perturbations de la circulation.

La police a déclaré que sept manifestants ont été emmenés pour trouble à l’ordre public, dont un qui aurait agressé des agents.

À Raanana, la police a déclaré avoir arrêté huit personnes soupçonnées de troubles à l’ordre public.

Selon la police, les huit suspects auraient refusé d’obéir à l’ordre de quitter la route et ont été placés en garde à vue pour être interrogés. La police indique que la circulation a été rétablie.

Des militants se sont rassemblés devant les postes de police des deux localités pour réclamer la libération de leurs camarades, a déclaré le groupe de protestation Frères et sœurs en armes.

Les manifestations de jeudi ont été amplifiées par le discours télévisé du Premier ministre Benjamin Netanyahu à la nation, dans lequel il a défendu les mesures unilatérales prises par sa coalition dure pour réformer le système judiciaire et a nié que la poussée législative représentait une menace pour la démocratie.

Des Israéliens protestent contre les plans de refonte judiciaire du gouvernement à Tel Aviv, le 20 juillet 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/ Flash90)

Le Premier ministre a également affirmé que les efforts se poursuivent pour parvenir à un consensus sur le projet de loi « raisonnable », alors même que les législateurs de sa coalition sont en train d’en accélérer l’adoption, prévue pour le début de la semaine prochaine.

Ce projet de loi controversé a pour objectif d’empêcher les tribunaux d’utiliser le critère du « caractère raisonnable » pour évaluer les décisions prises par le gouvernement ou les représentants élus. Si elle est adoptée, la proposition pourrait faciliter le retour au cabinet du dirigeant du Shas, Aryeh Deri, dont la nomination au poste de ministre de l’Intérieur avait été annulée par la Cour suprême au motif qu’elle était « au-delà du raisonnable » compte tenu de ses délits fiscaux.

Les organisateurs de la manifestation ont qualifié le discours de Netanyahu de « mensonger et provocateur » et ont déclaré que le Premier ministre « plutôt que de préserver l’intégrité du pays, a opté pour la dictature. »

« Il est temps pour les citoyens de sortir et de résister », ont-ils déclaré, alors que les manifestations qui avaient démarré avant le discours ont pris de l’ampleur dans de nombreux endroits à travers le pays, y compris à Jérusalem.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.