18 mois de prison pour un Arabe israélien qui a tenté de rejoindre l’EI
Rechercher

18 mois de prison pour un Arabe israélien qui a tenté de rejoindre l’EI

Hamas Salameh a été reconnu coupable d’être sorti illégalement du pays et d'avoir contacté un agent étranger

Photo d'illustration d'un garde dans une prison israélienne (Crédit : Abir Sultan/Flash 90)
Photo d'illustration d'un garde dans une prison israélienne (Crédit : Abir Sultan/Flash 90)

Le tribunal de district de Lod a condamné mardi un Arabe israélien à 18 mois de prison pour avoir tenté de rejoindre le groupe Etat islamique en Syrie.

Hamis Salameh, 21 ans, de Ramle, à l’extérieur de Tel-Aviv, a été condamné après avoir plaidé coupable pour être sorti illégalement du pays et avoir contacté un agent étranger.

Salameh avait été inculpé par le même tribunal le 13 août de l’année dernière suite à son arrestation, un mois plus tôt.

Il a été arrêté lorsqu’il a atterri à l’aéroport Ben Gourion après que les autorités turques l’ont extradé vers Israël, avait alors déclaré le service de sécurité du Shin Bet.

Etudiant en école d’ingénieur au Collège Kinneret, Salameh a admis aux enquêteurs du Shin Bet qu’il avait commencé à se préparer à rejoindre l’Etat islamique après avoir vu des vidéos de recrutement et de propagande en ligne. Il a pris contact sur Twitter avec un militant qui l’a convaincu de rejoindre les rangs du groupe radical.

Hamis Adnan Hamis Salameh, 21 ans, originaire de Ramle, qui a été inculpé le 13 août 2015, pour avoir tenté de rejoindre le groupe Etat islamique en Syrie (Crédit : Shin Bet)
Hamis Adnan Hamis Salameh, 21 ans, originaire de Ramle, qui a été inculpé le 13 août 2015, pour avoir tenté de rejoindre le groupe Etat islamique en Syrie (Crédit : Shin Bet)

Selon un communiqué du Shin Bet, Salameh a été arrêté par la police turque dans la ville frontalière d’Adana quelques heures avant qu’il ne traverse la frontière vers la Syrie.

Au cours des dernières années, le nombre de recrues volontaires arabes palestiniennes et israéliennes a augmenté parmi les groupes rebelles syriens, et le Shin Bet estime que plus de 40 Arabes israéliens ont rejoint l’Etat islamique au cours des deux dernières années.

En avril, un Arabe israélien a été condamné à cinq ans de prison après avoir été reconnu coupable d’avoir voyagé en Syrie pour rejoindre le Front al-Nosra et d’avoir lutter contre le régime du président Bashar al-Assad.

La condamnation de la Cour de district de Haïfa de Amin Snobar, 24 ans, originaire de Kafr Yasif dans le nord de la Galilée, est la plus sévère ayant été prononcée jusqu’à présent contre un citoyen israélien impliqué dans la guerre civile syrienne.

En juillet 2015 cinq Arabes israéliens, dont deux professeurs, ont été inculpés pour avoir soutenu le groupe Etat islamique et fait la promotion de l’idéologie djihadiste dans leurs classes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...