Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

199e homicide de l’année : Un fils soupçonné d’avoir décapité son père à Hadera

Selon les premières informations, lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, le suspect tentait d'étrangler et de poignarder sa mère, qui a été sauvée in extremis

La police travaillant sur le site d'un meurtre présumé, à Hadera, le 27 août 2023. (Crédit : Police israélienne)
La police travaillant sur le site d'un meurtre présumé, à Hadera, le 27 août 2023. (Crédit : Police israélienne)

Un homme âgé a été retrouvé mort dans un appartement à Hadera dimanche, dans ce que la police soupçonne être un meurtre violent commis par son propre fils.

La police a été appelée dans un appartement de la ville du nord, dimanche après-midi, à la suite d’une information faisant état d’un incident domestique violent. À leur arrivée, les policiers ont découvert le corps d’un homme de 80 ans.

Les premiers intervenants ont indiqué qu’à leur arrivée dans l’appartement, l’homme ne présentait pas de signes vitaux. Son décès a été prononcé sur place.

La police a déclaré avoir arrêté sur place un homme soupçonné d’avoir poignardé son père à mort – le fils, âgé de 43 ans.

La chaîne publique israélienne Kan a rapporté que des voisins avaient entendu des cris provenant de l’appartement et avaient appelé la police.

Les policiers arrivés sur les lieux ont vu le fils essayant de poignarder et d’étrangler sa mère.

Selon Ynet, la police a donné quatre coups de taser au suspect avant qu’il ne soit maîtrisé et arrêté. La mère du suspect a été emmenée à l’hôpital Hillel Yaffe de la ville pour anxiété sévère, mais n’a, par ailleurs, pas été blessée physiquement.

Une voisine a déclaré aux médias que le suspect vivait dans l’appartement de Hadera depuis près de dix ans et que ses parents lui rendaient régulièrement visite depuis la France, où ils vivent à l’année.

« Ils lui avaient acheté l’appartement et l’aidaient financièrement. Ils venaient chaque fois pour un mois. Ils ont des enfants et des petits-enfants en France », aurait déclaré la femme au journal Haaretz, notant que le suspect n’avait jamais suscité d’inquiétude auparavant.

La Douzième chaîne a rapporté, sans citer de source, que la victime avait été retrouvée décapitée sur le balcon de l’appartement, et que sa tête avait ensuite été localisée dans une boîte à chaussures.

Une source policière a déclaré à la chaîne de télévision que « si la police n’était pas arrivée à temps, le fils aurait également tué sa mère – c’était une question de secondes ».

Selon Haaretz, il s’agit du 199e homicide en Israël cette année, ce qui en fait déjà l’une des années les plus sanglantes de l’Histoire d’Israël, largement alimentée par la violence criminelle lancinante dans la communauté arabe.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.