20 Palestiniens disent avoir été blessés lors de heurts avec Tsahal à Naplouse
Rechercher

20 Palestiniens disent avoir été blessés lors de heurts avec Tsahal à Naplouse

Tsahal aurait utilisé des balles réelles, en caoutchouc et des gaz lacrymogènes contre les habitants qui ont lancé des cocktails Molotov et des pierres au Tombeau de Joseph

Jacob Magid est le correspondant implantations du Times of Israël

De violents affrontements ont éclaté entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes qui sont entrés à Naplouse tard mercredi soir pour sécuriser la ville du nord de la Cisjordanie avant le pèlerinage de quelque 1 500 fidèles juifs sur le lieu saint du Tombeau de Joseph.

Vingt résidents locaux, dont deux journalistes palestiniens, ont été blessés dans le cadre des efforts déployés par Tsahal pour disperser les manifestants, qui comprenaient notamment des tirs à balles réelles, des balles en caoutchouc, et des grenades lacrymogènes, selon le site d’information palestinien Maan.

Des images de la scène montrent des manifestants lançant des pierres et des cocktails Molotov sur le convoi israélien entrant dans la ville.

Il n’y a pas eu de blessés parmi les soldats israéliens et Tsahal a déclaré que les milliers de fidèles juifs étaient arrivés et sont repartis sans incident du Tombeau de Joseph.

Le chef de la brigade régionale de Samarie de Tsahal Sagiv Dahan (G) aide le président du conseil régional de Samarie Yossi Dagan à construire une soucca sur le lieu saint du Tombeau de Joseph, le 26 septembre 2018. (Roy Hadi)

Le Tombeau de Joseph est situé dans la zone A de la Cisjordanie, qui est officiellement sous le contrôle total de l’Autorité palestinienne, bien que l’armée israélienne y mène des activités de sa propre initiative. Tsahal interdit aux citoyens israéliens d’entrer dans la zone A sans autorisation préalable.

Le site est vénéré par les juifs, les chrétiens et les musulmans, et a souvent été le théâtre de violences. Les pèlerins juifs ne sont généralement autorisés à visiter le Tombeau qu’une fois par mois, sous haute garde armée. Au cours de ces visites, les Palestiniens lancent régulièrement des pierres sur les soldats, et parfois les attaquent avec des cocktails Molotov et des tirs de fusil.

Par ailleurs, l’armée a déclaré qu’elle avait arrêté 11 Palestiniens soupçonnés d’être « impliqués dans des activités terroristes » lors de raids en Cisjordanie pendant la nuit de mercredi à jeudi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...