Au moins 6 Palestiniens tués dans des affrontements avec Tsahal près de Gaza
Rechercher

Au moins 6 Palestiniens tués dans des affrontements avec Tsahal près de Gaza

25 blessés ; Les soldats tiraient sur les émeutiers qui s'approchaient de la barrière de sécurité

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

La clôture de la frontière israélienne le long de la bande de Gaza, le 10 août 2014. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
La clôture de la frontière israélienne le long de la bande de Gaza, le 10 août 2014. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Des soldats de Tsahal ont tiré sur des Palestiniens de la bande de Gaza pendant qu’ils s’approchaient de la barrière à la frontière avec Israël vendredi, tuant au moins 6 personnes et en blessant 25 autres, selon les médias arabes.

Quelque 200 Palestiniens se sont approchés de la clôture non loin de là où se trouve le kibboutz de Nahal Oz dans le nord de Gaza.

« Ils ont commencé à jeter des pierres et roulé des pneus enflammés sur les forces israéliennes », a déclaré un porte-parole de l’armée.

Les troupes de l’armée, qui sont restées du côté israélien de la frontière, ont ouvert le feu sur les manifestants, qui étaient à environ 50 mètres, dans le but de briser la protestation et les pousser à s’éloigner de la clôture, a poursuivi le porte-parole.

Un des Palestiniens tués a été identifié comme Ahmed al-Hirbawi, 20 ans, du camp de réfugiés de Nuseirat dans le centre de Gaza. Les deux autres ont été identifiés comme Abed al-Wahidi et Hussam Dawla par l’agence de presse Maan.

Les manifestants étaient du Hamas, du Jihad islamique et d’autres groupes terroristes de la bande de Gaza, ont précisé les agences de presse arabes.

Plus tôt dans la journée, le chef du Hamas à Gaza a appelé vendredi à inciter à la violence contre Israël.

« Gaza remplira son rôle dans l’Intifada de Jérusalem et il est plus que prêt pour la confrontation », a déclaré Ismaïl Haniyeh lors d’un sermon pendant les prières musulmanes hebdomadaires dans une mosquée de la ville de Gaza.

« Nous lançons un appel au renforcement et à l’endurcissement de l’Intifada… C’est le seul chemin qui mènera à la libération », a-t-il affirmé.

AFP et Avi Issacharoff ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...